Suivez-nous

Actualités

Monsanto a-t-il vraiment créé une weed OGM ?

Monsanto et le cannabis OGM

On voit régulièrement passer dans nos feeds de réseaux sociaux des « actus » sur Monsanto qui aurait, au choix, créé une weed OGM, ou pousserait à la légalisation pour saturer ensuite le marché de leurs semences. Ces articles, souvent partagés par des personnes de bonne foi croyant bien faire, ne s’épanchent pas sur les sources, et font davantage appel aux théories du complot qu’à des réalités.

PUBLICITE

Un récent post sur Leaf Online vient remettre un peu d’ordre dans tout ça et discréditer ces théories fumeuses. Et pour les moins courageux : non, Monsanto n’a pas créé de cannabis OGM.

Qu’est-ce qu’un OGM ?

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un génotype créé en modifiant l’ADN d’un organisme, à la différence d’une sélection de graine ou à des croisements entre variétés, qui sont utilisés par les cultivateurs de cannabis.

Les premières rumeurs de cannabis OGM ont circulé en 2010 autour de la Proposition 19 en Californie, le premier essai de légalisation du cannabis dans l’Etat. Alors que la Californie proposera en novembre un vote pour une autre tentative de légalisation, ces mêmes rumeurs refont surface., rapidement débunkées par High Times et Snopes Urban Legends.

Monsanto consacre même une page sur leur site à ce sujet : « Monsanto n’a pas et ne travaille pas sur de la marijuana OGM. Cette allégation est une rumeur Internet ». Ce qui bien sûr, pour les fans de théorie du complot, est une preuve en soi que Monsanto travaille sur du cannabis OGM.

PUBLICITE

Les articles qu’on croise pointent souvent vers une même source, truthout.org, qui n’est rien d’autre qu’un site conspiratif.

Et le cannabis OGM ?

Comme le pointe Snopes Urban Legends, l’histoire de base est partie comme une fausse news (pensez LeGorafi) qui a finalement basculé virale.

Les hoaxers prétendent que le milliardaire George Soros conspire depuis des années avec Monsanto pour détruire le cannabis médical en écrivant directement les propositions de loi pour les Etats américains. Les faits sont largement autres. Soros a effectivement financé la proposition 215 en Californie, qui dépénalisait la culture et la consommation de cannabis médical en 1996. S’il avait vraiment voulu amoindrir l’utilisation « libre » de cannabis médical, il n’aurait certainement pas agi ainsi.

La rumeur s’est ensuite transformée en Soros écrivant et finançant secrètement la Proposition 19 pour remettre clé en mains le marché du cannabis médical à Monsanto. Comme le rappelle Leaf Online, qui était présent lors de l’élaboration de la loi, la proposition a été rédigée et financéee par Richard Lee, un activiste de longue date mais également créateur de l’Oaksterdam University, une université qui forme aujourd’hui les professionnels de l’industrie à conduire leur business de manière responsable. La proposition n’est d’ailleurs pas passée, en partie par manque d’argent, Soros n’ayant soutenu que tardivement et légèrement le projet de loi.

PUBLICITE

L’actuelle proposition de loi est financée par Sean Parker, le co-fondateur de Facebook, et des industriels californiens. Soros ne finance plus directement les mouvements de légalisation, sentant que les mouvements pro-léga devraient dorénavant pouvoir s’autofinancer. Il soutient toujours, dans une moindre mesure, la Drug Policy Alliance, la plus grosse association américaine pour la réforme des lois sur la drogue. De nombreuses associations sont investies sur ce projet : NORML, le Marijuana Policy Project et des groupes non-affiliés au cannabis comme le NAACP, l’ACLU et le California Democratic Party.

« Ce sont des balivernes » résume le directeur de NORML Californie, Dale Fieringer. « Ni Monsanto ou aucune autre entreprise internationale majeure ne touchera au cannabis avant qu’il ne soit légal à un niveau fédéral ».

Monsanto en Argentine

Et si Monsanto s’intéressait davantage à l’Argentine ? Lorsque le Président Pepe Mujica a légalisé le cannabis, un consultant de Monsanto a découvert un marqueur génétique naturel qui permet de distinguer le chanvre industriel, faiblement dosé en THC, du cannabis à usage médical ou récréatif. Ce n’est pas donc pas un OGM, simplement un « test ADN » appliqué aux plantes.

Bref, si on voulait résumer : on n’a jamais vu de cannabis OGM, les propositions de loi sur le continent américain (Etats-Unis ou Uruguay) sont fabriquées avec les acteurs de l’industrie et pour permettre aux acteurs déjà présents de rentrer dans un business légal, les seules sources disponibles sur le sujet pointent vers des sites conspirationnistes.

Monsanto est certainement une des entreprises les plus détestées au monde. On peut donc facilement lui prêter toutes sortes d’intentions néfastes, et jouer sur la peur des gens. Mais pour l’instant, elle se tient loin du business du cannabis. Pour aller jusqu’au bout du sujet, un de ses herbicides a été autorisé au Canada pour traiter le cannabis. L’enquête est en cours, mais on y reviendra certainement rapidement. En attendant, ne relayez pas n’importe quoi 😉

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0