Mini test : Clone Shipper 3.0

Clone Shipper

Lorsqu’on travaille avec des plantes rares, il est intéressant de pouvoir envoyer une bouture/petite plante à des amis ou à un autre horticulteur. Le casse-tête commence alors, spécialement si votre contact se trouve à l’autre bout du monde et que le transport va prendre une bonne semaine voire plus… En effet il est toujours décevant de recevoir un clone totalement mort…

Jusqu’à maintenant c’était le système D qui prédominait. Certains horticulteurs professionnels n’hésitant pas à nous expliquer diverses techniques, par exemple à base de boîtier CD, de coton et de papier aluminium, ou tout simplement de plastique thermoformé avec un bouchon en éponge… Et on croisait les doigts pour que les boutures arrivent en bon état et pas trop stressées par le noir complet pendant le transport. Je ne vous rappellerai pas ce qu’est la photosynthèse et combien avoir un peu de lumière est important pour une plante…

Hortinews s’est donc penché sur le problème et nous avons trouvé sur le marché un OVNI : la troisième version du CloneShipper. Nous avons contacté l’inventeur de ce petit produit aux USA, qui l’a breveté et le commercialise directement. Larry nous a répondu gentiment et a fourni rapidement plusieurs échantillons à la rédaction pour que nous puissions regarder la chose de plus près.

Retrouvez la suite de ce contenu sur Hortinews.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire