Suivez-nous

Actualités

Kansas : prochain Etat à légaliser le cannabis médical ?

Légalisation du cannabis médical au Kansas

Le législateur de l’Etat du Kansas considère légaliser le cannabis médical pour certaines pathologies spécifiques. Il a en effet présenté la proposition de loi Senate Bill 155 lundi et pourrait ainsi devenir le 29ème Etat américain à légaliser l’usage médical du cannabis sous une forme ou une autre.

PUBLICITE

Soutenue par l’ACLU (American Civil Liberties Union), la proposition SB 155 n’est pas le premier essai de légalisation dans l’Etat. Elle pourrait bénéficier aux personnes souffrant de cancer, de VIH/Sida, d’hépatite C, de la maladie de Crohn ou d’Alzheimer.

Le cas de Melissa Ragsdale, dont le fils de 7 ans souffre d’épilepsie, est remonté jusqu’au Comité des Affaires de l’Etat, pour demander l’autorisation d’utiliser du cannabidiol, une des molécules non-psychoactives du cannabis souvent utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Sur les dernières enquêtes d’opinion, 68% des citoyens du Kansas étaient en faveur d’une légalisation du cannabis thérapeutique, et 63% pour une dépénalisation du cannabis.

Connue sous le nom de Cannabis Compassion and Care Act of 2017, la SB 155 mettrait en place un système de carte de patient. Elle permettrait également de garantir aux patients un accès libre au cannabis, sans crainte d’éventuelles poursuites judiciaires pour possession ou usage de cannabis médical.

PUBLICITE

Les parents pourraient cultiver jusqu’à 12 plantes et posséder jusqu’à 168 de fleurs de cannabis séchées, à condition que la culture soit dans un endroit clos et fermé.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actualités

Le Maroc sur la piste de la légalisation du cannabis

Légalisation du cannabis au Maroc

Le conseil de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, la région du Nord du Maroc, a approuvé début juillet la réalisation d’une étude sur les opportunités de cultiver du cannabis dans la région.

PUBLICITE

Le rapport sera confié à l’Institut scientifique de l’Université Mohammed V à Rabat, pour un coût avoisinant le million de dirhams (90 000€). Le ministère de l’Intérieur doit encore donner son feu vert avant le lancement de l’étude, qui s’attardera notamment sur les propriétés thérapeutiques et pharmacologiques du cannabis.

Selon les estimations de Prohibition Partners, le Maroc pourrait drainer 9 milliards d’euros de revenus de la culture du cannabis en cas de légalisation et de régulation du secteur. Le Maroc n’est bien sûr par le seul pays du continent africain intéressé par le cannabis : le Lesotho a commencé à produire du cannabis médical, tout comme le Zimbabwe. Et l’Afrique du Sud est en train de légaliser le cannabis pour les adultes.

80% de la production du cannabis au Maroc est actuellement destinée à l’export selon les chiffres de 2017. Les 20% restants sont réservés à la consommation locale. Entre 90000 et 140000 familles vivent de la culture et de la commercialisation du cannabis dans le nord du Maroc. La filière emploierait environ 800.000 personnes et représenterait 23% du PIB marocain.

Le chanvre connaît bien sûr d’autres utilisations qui intéressent également le Maroc : dans la construction, notamment l’isolation, pour les cosmétiques, la fabrication d’huiles, de litières, l’utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine et animale, les biocarburants ou encore comme matériaux composites en association avec des matières plastiques.

PUBLICITE

En 2015, des élus du Parti Authenticité et Modernité (PAM), parti de l’opposition, avaient déposé une proposition de loi pour légaliser le cannabis à usage industriel et thérapeutique. La proposition de loi n’a jamais été mise à l’ordre du jour du Parlement.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0