Ghana : en route vers la dépénalisation de toutes les drogues

Cannabis au Ghana

Le Ghana est en passe de devenir le premier pays africain à dépénaliser la possession et l’usage personnels des drogues, à l’image du Portugal.

La Ghana’s Narcotics Control Commission Bill 2017, la loi qui régule les narcotiques dans le pays, devrait entrer en vigueur d’ici à la fin de l’année. Elle abrogera et remplacera les infractions existantes en matière de drogue, qui sont passibles actuellement de minimum 5 ans de prison pour l’achat et la consommation, et de 10 ans pour la possession.

Sous la nouvelle loi, toute personne prise en infraction de possession ou de consommation de drogue risquera une amende au lieu d’une peine criminelle. Seule la contrebande restera passible de prison.

La nouvelle loi mènerait également à la création d’un Bureau de Contrôle des Narcotiques qui coordonnera les politiques sanitaires autour des usagers et s’assurera que l’addiction soit traitée comme un sujet de santé publique.

L’Afrique de l’Ouest est aujourd’hui un point névralgique pour la contrebande de drogue. L’usage domestique a bondi ces dernières années et les prisons sont engorgées de consommateurs. La volonté du Ghana de se départir des politiques passées est également une reconnaissance de son échec.

Le Ghana est un des plus gros consommateurs de weed, appelée « wee » dans le pays, d’Afrique. Les patients médicaux peuvent demander une autorisation au Ministère de la Santé ghanéen pour cultiver et consommer du cannabis à usage médical.

Le gouvernement du Ghana avait réaffirmé sa volonté en avril dernier d’aller jusqu’au bout du projet de loi avant la fin de l’année 2017.

D’autres pays africains s’engagent aussi vers une réforme des lois sur les drogues, et en particulier le cannabis. L’Afrique du Sud a récemment légalisé son usage personnel, et quelques coffeeshops commencent à voir le jour. Le Lesotho et le Zimbabwe s’orientent davantage vers la possibilité de cultiver du cannabis médical.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire