Le Zimbabwe suspend le processus d’attribution des licences de cannabis

Cannabis médical au Zimbabwe

3 semaines après avoir légalisé la culture de cannabis pour un usage médical, le Zimbabwe a mis en pause le processus d’attribution des licences de production, transformation ou distribution de cannabis.

Plus de 350 projets ont en effet été reçus par le gouvernement zimbabwéen, qui a annoncé avoir besoin de réaliser des études de faisabilité avant de légaliser définitivement le cannabis médical.

« Toutes les demandes de licence ont été soumises au Medicines Control Authority of Zimbabwe (MCAZ), mais depuis le MCAZ a tout mis en pause »  jusqu’à ce qu’ils sachent réellement comment tout implémenter, explique Terrence Mukupe, adjoint au ministre des Finances.

Le Zimbabwe est le deuxième pays africain à légaliser le cannabis à usage thérapeutique, après le Lesotho en 2017. Le système de licences mis en place autorise pendant 5 ans la culture, le transport et la vente de cannabis séché ou non, ainsi que d’huile de cannabis. Chaque demande de licence doit inclure les plans du site de production, la quantité espérée et la période de production.

Après la validation du dossier, les licences pour les growers sont vendues 15000$ (20000$ en cas de renouvellement), 5000$ pour l’exportation ou pour de la recherche.

« Quoiqu’il arrive, cela pourrait facilement déboucher sur une industrie de quelques milliards de dollars en 4 ou 5 ans. Mais le Président est clair sur le fait que si nous devons avancer sur ça, cela doit être fait dans un environnement contrôlé » dit Terrence Mukupe, « et peut-être que nous devons placer la culture de cannabis dans des fermes d’Etat éloignées de la population pour une régulation plus simple. »

L’annonce de légalisation du cannabis médical avait suscité les intérêts étrangers et locaux. Des entreprises de livraison de cannabis médical s’étaient déjà déclarées, espérant surfer sur un marché voué à exploser. Ne reste plus maintenant au Gouvernement qu’à réfléchir à comment il va mettre en place sa régulation.

Articles liés

Derniers articles

cannabis au volant
Canada : 40% des consommateurs de cannabis avouent avoir conduit sous l’influence du cannabis en 2018
cannabis israel
Israël : premier pas vers la reprise des exportations de cannabis médical
grece
Grèce : octroi des deux premières licences pour la production et la transformation du cannabis médical
les weed les plus fortes
Les variétés de cannabis les plus fortes de 2018
colombie
La Colombie en pleine contradiction entre retour à la prohibition et boom du cannabis médical
la france insoumise
La France Insoumise s’oppose à l’amende forfaitaire et propose de légaliser le cannabis à la place
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire