Suivez-nous

Etats-Unis : Le Minnesota relève le taux de THC à 1 % pour le chanvre

Publié

le

C’est un « énorme pas en avant » pour les cultivateurs de chanvre CBD du Minnesota. Désormais, ils pourront faire pousser des plants contenant jusqu’à 1 % de THC, alors que l’État fédéral américain fixe un plafond à 0,3 %. Et même s’il n’y a que 0,7 % d’écart entre les deux, cette différence est très importante. En effet, dans le cannabis, CBD et THC sont liés. Il existe un rapport de 1 à 30 entre les deux molécules. Avec 0,3 % de THC, on peut espérer 10 % de CBD. Avec 1 %, le taux explose, et peut monter à 30 % de cannabidiol.

PUBLICITE

« C’est un énorme pas en avant. Nous sommes heureux que l’État fédéral nous ait laissé faire cette modification. Cela permettra aux chanvriers du Minnesota de réussir dans cette industrie balbutiante », se réjouit un cadre du ministère de l’Agriculture du Minnesota dans un communiqué.

Cette nouvelle limite de THC figure dans le Minnesota revised hemp plan. Et ce document assouplit largement d’autres normes, dans cet État agricole du midwest. Autre changement notable : les tests de THC sur les plants pourront avoir lieu un mois avant la récolte. Auparavant, la date limite était fixée à deux semaines avant. Enfin, un chanvrier ne pourra pas être inculpé de violation du taux de THC intentionnelle plus d’une fois dans l’année. Jusqu’alors, les autorités pouvaient inculper autant de fois qu’il y a de fautes.

Règles assouplies pour une industrie « balbutiante »

Ce revised hemp plan vise très clairement à dresser des normes (beaucoup) plus souples. Pourquoi ? Pour attirer les agriculteurs vers la culture du chanvre, qui pouvaient auparavant rebuter pour ses normes restrictives, liées à la proximité botanique entre chanvre industriel et cannabis. Les deux sont des espèces de Cannabis Sativa L. D’ailleurs, la police anti-drogue américaine avait du mal à différencier chanvre et cannabis.

Aujourd’hui, le chanvre au Minnesota est à peine au stade adolescent. Selon les statistiques du ministère de l’agriculture de l’État, 461 chanvriers ont une licence de production. Toutes leurs exploitations réunies représentent à peine 2500 hectares. Un chiffre minuscule par rapport aux 90 millions d’hectares de maïs, l’une des principales ressources agricoles de « l’État aux 1000 lacs ».

PUBLICITE

L’industrie américaine du chanvre et du CBD est « balbutiante » puisqu’elle n’est autorisée que depuis 2018. C’est à cette date que l’ex-président Donald Trump signe la Farm bill, légalisant le chanvre au niveau fédéral. Depuis, de nombreux chanvriers se sont lancés dans l’expérience. Malheureusement, il y a eu un goulet d’étranglement. Trop de producteurs se sont lancés d’un coup. La surface cultivée de chanvre est ainsi passée de 54 000 hectares en 2020, à 18 000 l’année suivante.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !