Etats-Unis : le ministre de la Santé nie l’existence du cannabis médical

Alex Azar

Pendant une conférence sur les opiacés en Ohio, le ministre de la Santé américain Alex Azar a déclaré : « il n’y a pas vraiment de cannabis médical ».

Il a ajouté : « il n’y a pas d’utilisation approuvée du cannabis par la FDA, une plante botanique. Je veux juste être très clair sur ce sujet. »

Cette déclaration intervenait après une question sur la possibilité de faire du cannabis médical une alternative aux antidouleurs à base d’opiacés qui font aujourd’hui des ravages en termes d’addiction aux Etats-Unis.

Les opiacés sont aujourd’hui la plus grande cause de décès pour les Américains de moins de 50 ans. L’épidémie d’opiacés a même été déclarée « Urgence Nationale Publique » par le Président Trump, même si cette déclaration était plus symbolique qu’autre chose.

Et si Azar a en partie raison, le gouvernement américain gardant toujours le cannabis dans l’Annexe 1 des Substances Contrôlées aux Etats-Unis qui ne reconnaît aucune valeur thérapeutique aux substances présentes, Azar balaie d’un revers de main les nombreuses études et les témoignages des malades sur l’efficacité du cannabis pour lutter contre les douleurs.

Un rapide coup d’oeil au CV d’Alex Azar nous apprend toutefois qu’après avoir été ministre de la Santé de George W. Bush, il est devenu président de Eli Lilly and Company, une entreprise pharmaceutique, entre 2012 et 2017. Durant la même période, Azar faisait également partie du board du Biotechnology Innovation Organization, un gros lobby pharmaceutique.

Sa négation de l’existence du cannabis médical paraît être une indication suffisamment forte des conflits d’intérêts dont il fait part et qui forgent la politique fédérale actuelle aux Etats-Unis.

Dans de nombreux Etats, les campagnes « anti-cannabis médical » ont déjà été publiquement financées par Big Pharma, par exemple en Arizona. Plus loin, au Royaume-Uni, la ministre chargée des drogues est elle aussi dans la même position, la prohibition du cannabis médical rapportant directement à son mari.

29 Etats Américains autorisent aujourd’hui l’usage médical de cannabis.

Articles liés

Derniers articles

Feuille de cannabis au Québec
Le Québec interdit la représentation d’une feuille de cannabis
Cannabis médical en Irlande
Ecosse : le gouvernement à l’écoute des partisans du cannabis médical
Culture de cannabis en Géorgie
La Géorgie veut faire pousser et exporter du cannabis, sans autoriser sa consommation
L'Afrique du sud légalise l'usage privé de cannabis
La Cour Constitutionnelle sud-africaine légalise l’usage privé de cannabis
meilleur vaporisateur kandypens
Quel est le meilleur vaporisateur Kandypens ?
Coca Cola au cannabis
Coca-Cola lorgne le marché du cannabis
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire