Massachusetts : première vague de candidature pour les dispensaires de cannabis

Cannabis au Massachusetts

En préparation des futures ventes légales de cannabis qui commenceront en juillet prochain, le Massachusetts a accueilli une première vague de candidatures de la part de dispensaires médicaux déjà existants et de projets à visée sociale.

PUBLICITE

Pour se qualifier pour les premières licences de distribution de cannabis, les nouveaux entrepreneurs doivent justifier leur volonté de redonner du dynamisme à des personnes ou à des zones géographiques qui ont été affectées de manière significative par la prohibition et la répression du cannabis.

Au-delà de ces principes prioritaires, la Commission de Contrôle du Cannabis du Massachusetts acceptera les candidatures des « microentreprises intégrées verticalement » (vertically integrated microbusinesses) à partir du 1er mai. Ces entreprises rassemblement sur un même lieu le site de culture et le site de vente, générant moins de transports, et donc de consommation d’énergie, et de problèmes de sécurité.

Pour les autres dispensaires, magasins ou fabricants d’edibles ou les entreprises de transport, les candidatures seront ouvertes dès le 1er juin. Mais tous ne pourront commencer les ventes qu’au 1er juillet 2018.

« Je prévois un nombre important de candidatures. Il y aura beaucoup d’intérêt autour de l’ouverture de ces installations dans le Massachusetts » explique Jim Borghesani, porte-parole du Marijuana Policy Project, une des principales associations pro-réforme américaine. « D’une part, les Etats de Nouvelle-Angleterre sont petits.  Il y aura des clients des autres Etats car le Massachusetts n’est jamais éloigné de plus de 30 ou 50 kilomètres d’un autre Etat. Le Massachusetts donnera le rythme parmi les Etats de Nouvelle-Angleterre sur la voie d’un système plus sûr de ventes légales. »

Pour les militants de longue date, c’est un moment que certains croyaient ne jamais voir.

« Je savais que cela arriverait, mais je n’espérais pas être vivant pour le voir » a déclaré Lester Grinspoon, 89 ans. « C’est très gratifiant. » Lester Grinspoon, aussi connu pour la variété Dr. Grinspoon, est un ancien professeur en psychiatrie d’Harvard qui a participé à la création du mouvement pro-réforme dans les années 1970.

Articles liés

Derniers articles

ukraine cannabis medical
Ukraine : le Parlement travaille sur une proposition de loi pour légaliser le cannabis médical
conseil constitutionnel cannabis amende
Le Conseil Constitutionnel rejette la demande de censure de l’amende forfaitaire pour le délit d’usage de stupéfiants
budget fédéral cannabis canada
Canada : une nouvelle taxe sur les edibles et les concentrés mais toujours pas de révision des taxes du cannabis médical
onu cnd 62e session cannabis
La 62e session de la Commission des Stupéfiants de l’ONU consacre une nouvelle décennie de répression
finlande cannabis decriminalisation
La Finlande en plein débat sur la décriminalisation du cannabis
super green lab grow box connectée
Super Green Lab ou comment transformer ses meubles en growbox connectée
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire