Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : L’Alabama, historiquement conservateur, autorise le cannabis médical

L’Alabama devient le 37ème État américain à autoriser l’usage de cannabis dans le cadre médical. Et c’est un symbole fort, tant l’Alabama est un État conservateur. La gouverneure républicaine Kay Ivey a signé, ce lundi, le Darren Wesley ‘Ato’ Hall Compassion Act,. D’ici un an et demi, dans cet État populaire du Sud, 15 pathologies pourront être soignées à l’aide de la plante, comme le cancer, la maladie des motoneurones, la drépanocytose, ou la dépression. En contrepartie, les patients devront s’accréditer auprès de l’État, et payer une carte à 65 dollars (environ 53 euros).

PUBLICITE

« C’est un sujet sensible, sans aucun doute, réagit la gouverneure dans un communiqué. C’est aussi un sujet étudié en continu. Nous avons mis sur pied un groupe d’études qui a planché sur le cannabis médical. Je suis intéressée par son potentiel pour ces maladies chroniques, mais aussi sur son rôle pour améliorer la qualité de vie de ceux qui vivent leurs derniers instants. »

Cette toute nouvelle loi encadre la prise de cannabis par les patients. Elle interdit notamment les fleurs, qu’elles soient consommées dans des joints ou dans des vaporisateurs. Seuls les comprimés, capsules, bonbons ou huiles à vaporiser. Pour ne pas rendre « cool » la consommation de produits médicaux, la loi oblige que les bonbons aient une saveur unique. Enfin, seulement douze sites pourront produire du cannabis, et douze autres pourront en vendre.

Sénat et Chambre républicains, 62 % pour Trump en 2020

Aux Etats-Unis, le cannabis médical dépasse le clivage droite-gauche, où la droite s’y oppose, et la gauche le réclame. La preuve : l’Alabama est un État historiquement conservateur, ancien membre de la Confédération sudiste et esclavagiste. En 2020, il a voté à 62 % pour réélire Donald Trump à la Maison-Blanche. Au niveau de la politique locale, le parti Républicain domine outrageusement le Congrès. Au Sénat, le Grand old party possède 27 sièges, contre 8 pour les démocrates. A la Chambre des Représentants, il s’appuie sur 77 congressmen, contre 28 démocrates.

De plus, cette nouvelle loi légalisant le cannabis médical provient… d’un républicain, le sénateur Tim Melson. Cet élu de la bourgade de Florence, dans le nord de l’Alabama, a réussi à convaincre ses collègues républicains. En février, ils ont voté à 21 voix contre 8 en faveur du texte. A la Chambre des représentants, un autre républicain, Mike Ball, réussira à inscrire le touchdown de la victoire, avec 68 « oui », contre 34 refus.

PUBLICITE

La gouverneure Ivey n’a pas non plus le profil pro-légalisation. Cette élue républicaine de 76 ans a signé plusieurs décrets pour autoriser les armes à feu dans les écoles, accélérer la peine de mort pour les condamnés, refuser l’adoption aux couples homosexuels… Pourtant, cette chrétienne baptiste a été convaincue des effets positifs du cannabis médical. Signe de son ralliement : cette loi s’appelle la Darren Wesley ‘Ato’ Hall Compassion Act en souvenir du fils de la députée démocrate Laura Hall. Son fils est mort du SIDA, une pathologie qui l’a poussée à proposer la légalisation du cannabis médical il y a plusieurs années.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !