Suivez-nous

Cannabis médical

Espagne : Une commission de députés pour réfléchir au cannabis médical

C’est un petit pas en avant, vers une possible autorisation du cannabis médical en Espagne. Le Congrès des députés espagnol a approuvé la création d’une sous-commission spécialisée, au sein de la commission de la Santé. Pendant les six prochains mois, ses membres vont analyser les différentes expériences d’utilisation de la plante à des fins thérapeutiques à travers le monde. A l’issue de cette période, les députés « remettront au gouvernement espagnol un rapport qui pourra être utilisé pour l’autorisation du cannabis à usage médical dans l’état espagnol, fondé sur les expériences d’autres états », note le document parlementaire.

PUBLICITE

L’Espagne a dépénalisé la consommation de petites quantités de cannabis depuis les années 1990, mais l’usage médical de la plante reste toujours interdit. Une curiosité juridique, puisque des cannabiculteurs espagnols peuvent faire pousser la plante, afin d’exporter ses fleurs à l’international. « Nous avons le sentiment, qu’ici, en Espagne, nos dirigeants nous disent que c’est illégal, alors que l’on exporte dans d’autres pays !« , s’emporte Carola Pérez, la présidente de l’Observatoire espagnol du cannabis médical, citée par le journal en ligne El Diario.

Une députée veut donc corriger le tir, avec la création de cette sous-commission. Il s’agit de Josune Gorospe, membre du Parti nationaliste basque (EAJ-PNV) et élue au Congrès. Ses collègues ont dit oui, à 20 voix contre 14, à sa proposition. « Il est l’heure d’en finir avec la dynamique de la négation, et de commencer à faire les premiers pas », réagit-elle dans les colonnes du journal barcelonais La Vanguardia.

Fait amusant : dans l’exposé des motifs, les parlementaires citent la France comme exemple pour son programme de cannabis thérapeutique. « La France, le Portugal, l’Allemagne, l’Italie […] ont établi une forme de programme pour l’usage ou l’accès au cannabis médical comme traitement contre plusieurs maladies », note le député basque Aitor Esteban Bravo. Et ce, même si l’Hexagone vient à peine de commencer une expérimentation, censée durer deux ans.

Les socialistes, majoritaires, pourraient dire « oui »

A la commission de la Santé, parmi les 20 voix obtenues par la députée Gorospe, figurent celle des socialistes. Un élément-clé. A plusieurs occasions, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), au pouvoir à Madrid, a réfuté l’existence de « preuves scientifiques existantes ». Si le Congrès des députés vient à voter pour ou contre la légalisation du cannabis médical, le vote des socialistes pourrait faire pencher la balance.

PUBLICITE

En effet, le parti de Pedro Sánchez possède le plus gros contingent de députés, avec 120 sièges au palais des Cortès, la majorité étant fixée à 176 voix. Mais d’autres partis politiques sont également favorables à la légalisation du cannabis médical dans le royaume. Podemos (gauche radicale), avec 35 sièges, se fait entendre depuis longtemps sur le sujet. Les partis nationalistes disent également « oui ». Ils représentent 15 députés, sur les bancs du Congrès.

Par contre, les partis de droite restent opposés au cannabis médical. C’est le cas du Parti populaire (PP) et de l’extrême-droite de VOX. Ces deux partis étant dans l’opposition, ils représentent 155 voix avec leurs alliés. Un nombre exact à celui de la majorité. S’il y a un vote séance plénière au Congrès, les débats promettent d’être animés.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !