Suivez-nous

Lifestyle

Emerald Cup 2015 : une affluence sans pareille

Emerald Cup 2015

L’Emerald Cup est définitivement devenue l’équivalent des Oscars pour l’industrie du cannabis. Retour sur un week-end fort en bonnes nouvelles.

PUBLICITE

Le festival qui se déroulait à Santa Rosa, en Californie, a attiré plus de 21 000 visiteurs, et plus de 420 compétiteurs pour élire les meilleures weed élevées biologiquement et en plein air.

A lire : L’histoire de l’Emerald Cup

« C’est impressionnant de voir la qualité de l’herbe ici, et la variété des différentes espèces de cannabis que l’horticulture a atteint » s’est confié un heureux visiteurs aux reporters locaux.

La grande gagnante du week-end était la Cherry Limeaid, une beuh cultivée par Jackson Zenter, aux saveurs douces et fruitées.

PUBLICITE

Un des points clés sur lequel s’est concentrée l’édition 2015 de la Coupe d’Emeraude est la culture du cannabis sans pesticides.

Pour la première fois, les compétiteurs devaient s’acquitter d’une participation de 250$ pour couvrir les coûts des tests aux pesticides, fongicides et autres produits chimiques sur les weed qu’ils présentaient au concours. Environ 7% des participants se sont d’ailleurs fait disqualifier pour avoir utilisé des pesticides.

C’est très important qu’une compétition cannabique d’un tel niveau mette la qualité du cannabis au premier plan, en particulier depuis que l’utilisation des pesticides dans la culture du cannabis est devenue courante.

A Denver, le Département de la Santé a ordonné un 13ème retrait de produits fait avec du cannabis en 13 semaines, après avoir découvert des pesticides interdits dans certains produits.

PUBLICITE

Les experts prédisent d’ailleurs une envolée des prix du cannabis en Oregon pour 2016 comme un résultat des régulations plus strictes sur l’usage des pesticides.

L’Emerald Cup 2015 a donc ainsi solidifié sa réputation d’une compétition sérieuse et saine, pour les consommateurs comme les producteurs.

 

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

L’Institut Supérieur de Cannabiculture (ISC) ouvre en octobre 2019

Institut Supérieur de cannabiculture

Désireux de vous former à la culture du chanvre ou du cannabis légal ? L’Institut Supérieur de Cannabiculture est la première formation européenne et francophone dédiée à la culture professionnelle du cannabis.

PUBLICITE

La plateforme de e-learning, réservée aux personnes majeures, entend proposer une expérience unique et interactive pour les futurs étudiants, allant de cours d’horticulture appliquée, de biologie végétale, mais également de droit, d’histoire, d’éthique et de macroéconomie, tout au long des 14 semaines de formation.

Voir la brochure de la formation

Les étudiants pourront s’exercer sur des variétés de chanvre légales pour se faire la main avant d’intégrer des stages chez les partenaires européens de l’Institut. Leur engagement est d’accompagner chaque étudiant vers son projet professionnel ou entrepreneurial et de devenir incontournable dans l’industrie.

L’équipe pédagogique de l’ISC

L’équipe pédagogique de l’ISC sera, entre autres, composée de Johann Chaumont, Ingénieur Agronome, Maître Ingrid Metton, Avocate au barreau de Paris, Docteur Jean-Christophe Breitler, Docteur en Biologie végétale, Jouany Chatoux patron de la ferme bio de Pigerolles et ardent défenseur de l’expérimentation en Creuse d’une production de cannabis thérapeutique.

PUBLICITE

Au-delà du socle de compétences scientifiques et techniques enseignées, L’institut Supérieur de Cannabiculture veut construire un réseau d’avant-garde dans lequel s’insèrent les professionnels et entrepreneurs formés.

Plusieurs formations sont proposées, à des tarifs allant de 199€ à 3750€.

Vous pouvez retrouver plus d’infos sur l’ISC sur leur site Internet.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0