Daech vend-il vraiment du haschisch en France ?

Cannabis

Selon le site d’informations Russia Today, des plaquettes de shit gravées au nom de de l’organisation terroriste Etat Islamique ont été confisquées en Yvelines lors d’un contrôle routier. Les forces de police en aurait également découvert en Bretagne. On a donc pu lire que le prétendu Etat Islamique vendrait directement des stupéfiants sur le sol français !

PUBLICITE

Même si légaliser le cannabis freinerait les rentrées d’argent de Daech (ou Daesh en anglais), voilà plus probablement ce qu’il s’est passé.

Un positionnement marketing

Tout d’abord, les lots de cannabis importés sont souvent frappés d’une inscription. Les trafiquants peuvent de cette façon :

  • différencier les packs en fonction de la qualité
  • savoir à qui est destinée la commande
  • mettre en avant leur savoir-faire

Les clients peuvent également demander aux producteurs ou aux intermédiaires, souvent marocains pour le haschisch, de graver une inscription spécifique sur leur shit. Par exemple, on peut trouver des plaquettes Bugatti ou Mercedes, évoquant des effets puissants et rapides, mais on a aussi pu voir du Bogota ou du PSG (et on imagine mal Zlatan emballer lui-même ses 12g après un 4-0 contre Rennes).

Il en va de même pour le shit Daech. Des petits plaisantins ont sans doute voulu assimiler leur frappe à de la « bombe », avec un mauvais jeu de mots. Tellement mauvais que, selon les informations du Télégramme, ce produit aurait du mal à s’écouler.

Tel est pris qui croyait vendre !

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Luxembourg légalisation cannabis
Luxembourg : les premiers détails du plan de légalisation du cannabis récréatif
ukraine cannabis médical
L’Ukraine : la commission des droits de l’homme confirme son projet de légaliser le cannabis médical
parc de gorlitz deal cannabis
Un parc de Berlin définit des zones où les dealers peuvent vendre du cannabis
Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients

Laisser un commentaire