La Communauté Caribéenne convient d’envisager la légalisation du cannabis

Cannabis dans les Caraïbes

La communauté CARICOM, composée de 15 états-membres dont les Bahamas, la Jamaïque, Haïti, la Guyane, le Suriname, a récemment convenu d’envisager la légalisation du cannabis.

PUBLICITE

A l’exception de la Jamaïque et du Belize, qui ont respectivement légalisé l’usage médical et dépénalisé, le cannabis est toujours illégal dans les Caraïbes. Cet état de fait pourrait bien changer bientôt puisqu’à l’issue du 29ème sommet CARICOM, la révision du statut légal du cannabis est désormais dans l’agenda de la communauté.

Le rapport de la Commission Régionale sur le Cannabis

En 2014, la communauté a formé une commission régionale chargée d’étudier, pendant quatre ans, toutes les implications sociales, économiques, sanitaires et politiques liées au cannabis et de statuer sur une éventuelle reclassification qui décriminaliserait son usage. La Commission comporte 10 experts dans les problématiques scientifiques, médicales, légales et sociales ainsi que de jeunes représentants religieux.

Une enquête minutieuse auprès de la population de chaque pays-membre a révélé des similarités quant au discours tenu sur le cannabis. L’enquête a montré que la curiosité sur la question était répandue et qu’une partie de la population militait déjà pour l’accès au cannabis, notamment pour son usage thérapeutique. Le manque d’éducation publique sur la question ainsi que l’absence d’une approche régionale cohérente ont été pointés du doigt dans les pays ayant déjà dépénalisé.

La Commission a également été chargée d’émettre son opinion sur les réformes légales et administratives à appliquer en cas de reclassification. Conséquemment, elle a recommandé de substituer à la criminalisation du cannabis un encadrement légal par l’État, à l’image de l’alcool. Elle a aussi souligné le fait que la classification actuelle ne permettait pas une recherche scientifique efficace autour des vertus thérapeutiques du cannabis.

La réponse des chefs du gouvernement

A l’issue de la lecture du rapport au 29ème sommet CARICOM tenu en Jamaïque du 4 au 6 juillet, les chefs de gouvernement des états-membres ont annoncé, dans un communiqué, qu’ils allaient considérer la question.

Ils déclarent avoir pris note des résultats de l’enquête et notamment de la revendication des droits humains et religieux, de l’impact social et sanitaire de l’usage du cannabis chez les adolescents et des bénéfices économiques attachés à une éventuelle légalisation. Ils reconnaissent que la classification actuelle entrave la recherche scientifique autour du cannabis et admettent qu’une révision du statut actuel est nécessaire. Enfin, ils se sont mis d’accord sur le fait qu’il appartient à chaque État d’atteindre les objectifs émis par la commission selon ses propres méthodes.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Légalisation du cannabis

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire