Belize dépénalise la possession de cannabis

Dépénalisation de la possession de cannabis au Belize

Le projet de loi dont nous vous parlions récemment a été signé par le Gouverneur Général de Belize.

La législation avait été introduite en août par le gouvernement de Belize et visait à modifier le Belize Misuse of Drugs Act pour remplacer les poursuites judiciaires par une amende. Le texte voté ne retient aucune charge en cas de possession de moins de 10 grammes.

Le projet de loi avait créé de nombreux débats parmi les Sénateurs du pays. Un Sénateur, Osmany Salas, a notamment expliqué que les pays qui dépénalisaient l’usage du cannabis avaient habituellement des conseillers sur la drogue pour les jeunes. Selon lui, le Belize ne disposait pas des structures de désintoxication pour soutenir la dépénalisation. D’autres pensaient en revanche qu’il était largement temps de dépénaliser le cannabis.

« Je pense qu’il serait naïf de notre part de croire que la consommation de cannabis n’est pas prévalente dans notre société » s’était exprimé le leader de l’opposition, John Briceno, le jour du passage du projet de loi au Parlement. « Probablement que la plupart d’entre nous, au moins une fois, avons déjà un peu fumé. Nous croyons fermement que le temps est venu pour la dépénalisation ».

Les groupes religieux du pays avaient eux fait entendre leur opposition à une réforme de la loi, qualifiant le projet de précipité. « Nous pensons que légaliser, même en petites quantités, est un pas dans la mauvaise direction car davantage de personnes seront impliquées dans ce trafic » avait déclaré le pasteur Lance Lewis, président de l’Association Nationale Evangélique du Belize.

Outre de tièdes réformes au Costa Rica, l’Amérique Centrale reste pour l’instant prudente face au cannabis, malgré les changements législatifs sur le cannabis aux Caraïbes ou en Amérique du Sud.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire