Premier jour du programme de cannabis médical de l’Etat de New York

Légalisation du cannabis médical à New York

23 Etats américains disposent maintenant de programmes de cannabis médical. Les New Yorkais souffrant de cancer, du SIDA, de Parkinson ou d’autres maladies qualifiantes pourront obtenir du cannabis médical dès ce matin, 18 mois après que le législateur a passé ce qui est considéré comme l’un des programmes de cannabis médical les plus stricts du pays.

PUBLICITE

Le programme commence lentement : seulement 150 médecins ont complété les inscriptions requises pour pouvoir délivrer des prescriptions, et seulement 8 dispensaires parmi les 20 autorisés ouvriront aujourd’hui. Les 12 autres dispensaires devraient ouvrir d’ici la fin du mois.

A lire : Les Etats américains qui ont légalisé le cannabis médical ou récréatif

« Nos pharmaciens sont prêts », confie Nicholas Vita, CEO de Columbia Care NY, qui ouvre son premier dispensaire cette semaine près de Union Square à Manhattan. D’autres suivront dans les comtés du Suffolk, de Clinton et de Monroe, tous dans l’Etat de New York. « Notre produit est prêt. Il a été testé par l’Etat et validé ».

Interdiction de fumer du cannabis médical

Pour pouvoir obtenir du cannabis thérapeutique, une personne doit souffrir d’une des maladies qualifiantes, obtenir une prescription d’un médecin autorisé et postuler pour l’obtention d’une carte délivrée par le Département de la Santé. Les médicaments seront vendus sous forme de capsule, d’huile ou de Green Dragon (une boisson alcoolisée contenant du cannabis macéré) pouvant être vaporisées ou utilisées avec des inhalateurs. L’Etat ne permet pas de fumer du cannabis médical.

Les noms des médecins autorisés à délivrer des prescriptions sont pour l’instant détenus par l’Etat. Le Département de la Santé mettra bientôt en ligne une liste des praticiens désireux d’être identifiés publiquement.

L’approche prudente de l’Etat vise à répondre aux préoccupations concernant le risque que le cannabis soit détourné pour un usage récréatif. « Notre programme assure la disponibilité de produits pharmaceutiques au cannabis pour les patients certifiés et établit un contrôle strict pour protéger la santé publique et la sécurité », a déclaré hier Howard Zucker, Commissaire à la Santé.

De nombreuses frustrations

Beaucoup de patients et de partisans du cannabis médical ont exprimé leur frustration du délai de mise en place de 18 mois, mais aussi des restrictions sur le nombre de dispensaires et les conditions qualifiantes pour accéder au programme. L’association Drug Policy Alliance, qui milite pour la fin de la guerre contre les drogues, s’inquiète aussi qu’une partie des patients devront attendre encore avant de recevoir leur traitement à cause des retards dans l’ouverture des 20 premiers dispensaires.

« Même avec 20 dispensaires, il y aura des problèmes d’accès aux patients » dit Julie Netherland, directrice ajointe de la Drug Policy Alliance. « Je sais que tous les Etats ont une période de mise en place. Mais pour nous, cela révèle les problèmes du programme. La plus grande question est de savoir si les patients auront vraiment accès à leur traitement. Le programme ne peut pas être déclaré fonctionnel sans ça ».

Le Département de la Santé de l’Etat de New York a demandé à 5 entreprises triées sur le volet de produire et fournir les médicaments, ainsi que de proposer une solution de livraison pour les patients qui ne peuvent se déplacer dans les dispensaires.

4 dispensaires sont prévus à New York City, plus 4 autres dans sa périphérie. Les 12 autres sont répartis dans l’Etat.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Légalisation du cannabis

Articles liés

Derniers articles

ministre de la santé israel
Israël : le cannabis médical sera désormais vendu en pharmacie
Luxembourg légalisation cannabis
Luxembourg : les premiers détails du plan de légalisation du cannabis récréatif
ukraine cannabis médical
L’Ukraine : la commission des droits de l’homme confirme son projet de légaliser le cannabis médical
parc de gorlitz deal cannabis
Un parc de Berlin définit des zones où les dealers peuvent vendre du cannabis
Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?

Laisser un commentaire