La situation du cannabis en Italie

Cannabis en Italie

L’ Italie est l’un des pays les plus progressistes d’Europe en termes de cannabis. Outre sa production nationale de cannabis thérapeutique, l’Italie est nettement plus conciliante que la France avec les petits consommateurs de drogues.

Législation du cannabis récréatif

Depuis 1993, la législation autour de l’usage récréatif de toutes les drogues s’est assouplie. Lors d’un référendum citoyen, les Italiens ont voté pour la décriminalisation de la possession de drogues. Les personnes détenant de petites quantités (<à 5 grammes) ne sont plus inquiétées par les forces de l’ordre. Même si la possession de cannabis n’est que peu punie, elle reste illégale. En revanche, la consommation de  cannabis n’est pas un délit en soi.

Par contre, la culture massive du cannabis est punie pénalement. Les Italiens ont droit de faire pousser 1 plant de cannabis chez eux sans aucune réprimande. Tant qu’il n’y a pas de preuves que le propriétaire trafique et que le nombre de pied reste raisonnable, la justice se montre plutôt clémente.

Cannabis médical

Depuis 2013 l’usage thérapeutique du cannabis est légal. Au fil des années, les autorités sanitaires italiennes se rendent compte que le Bedrocan hollandais coûte trop cher pour les patients italiens. Le gouvernement met alors en place un système de production locale. Le programme de production national du cannabis est confié à l’armée. La première récolte militaire devrait être disponible sous peu en pharmacie pour 20 euros environ le gramme. Cependant, le directeur du site de production demande plus de moyens, d’espaces et d’employés qualifiés pour atteindre une qualité optimale.

L’Italie distribue des licences d’autoproduction médicale pour certains patients en faisant la demande auprès du département de la Santé.

Une proposition de loi dormante

En août dernier, 200 députés déposent un projet de loi à l’assemblée nationale italienne. Cette proposition d’encadrement national du cannabis pourrait autoriser la vente, l’autoculture et la possession cannabis  jusqu’à 15 grammes.

Depuis, l’Italie a eu fort à faire. Matteo Renzi, président du Conseil Italien a démissionné suite à un référendum refusé par la population. Il est remplacé Par Paolo Gentiloni le 12 décembre. La loi s’endort sur le bureau et selon le site Freeweed.it,  cette loi aura du mal à passer. Ce site affirme que 320 députés seraient pour une légalisation, et 310 contre.  Toujours selon cette association non lucrative, tant que les radicaux de gauche seront au pouvoir, ils feront en sorte d’esquiver  cette question. Selon la Stampa, le cannabis devrait revenir sur la table des négociations en 2017

Théo Caillart

Articles liés

Derniers articles

new york
L’État de New York légalisera (très probablement) le cannabis récréatif en 2019
substances psychoactives
Etude : l’alcool est 114 fois plus dangereux que le cannabis pour la société
cannabis uruguay
L’Uruguay va autoriser jusqu’à cinq nouveaux producteurs de cannabis début 2019
signature trump
Il ne manque plus que la signature de Trump pour que le chanvre soit légal partout aux États-Unis
gélules cannabis médical
Le comité de l’ANSM tranche en faveur du cannabis médical
thailande
Thaïlande : le cannabis médical en bonne voie mais craint les entreprises étrangères
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire