Que sont les cannabinoïdes ?

Cannabinoïdes

Les cannabinoïdes sont à la base de l’action du cannabis sur le corps, que ce soit pour un usage médical ou récréatif. Utilisé à des fins thérapeutiques, le cannabis peut notamment aider les patients sous chimiothérapie à endurer leurs nausées. Les personnes qui souffrent de sclérose en plaques peuvent être soulagées de leurs douleurs. Et les cannabinoïdes diminuent les crises sur les enfants souffrant d’épilepsie, au point qu’ils peuvent même retourner à l’école.

Mais comment les cannabinoïdes agissent sur les patients ? Qu’est-ce qui différencie la partie médicale de la plante ? En identifiant les composants chimiques qui fournissent aux consommateurs de cannabis ses bienfaits, les cultivateurs et les scientifiques ne pourraient-ils pas s’efforcer de produire uniquement les variétés de cannabis composées d’un maximum de ces composés ?

Les cannabinoïdes : l’élément chimique premier

Les composants chimiques du cannabis qui produisent les effets médicaux et récréatifs aux patients et aux consommateurs récréatifs, sont appelés cannabinoïdes. Les cannabinoïdes sont simplement un composé chimique du cannabis, qui provoque certaines réactions lorsqu’il sont ingérés sous forme de fumée ou de vapeur, ou à travers l’estomac lorsqu’il est mangé. Ils peuvent également traverser la peau comme c’est le cas avec des crèmes au cannabis. Les effets diffèrent selon la manière dont le cannabis est consommé, en durée et en puissance. Par exemple, le cannabis fumé met moins de temps à exercer ses effets que lorsqu’il est mangé.

Les cannabinoïdes furent découverts en 1940 par Roger Adams aux Etats-Unis, et confirmés par le Dr. Raphael Mechoulam à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Ces produits chimiques fonctionnent en synergie avec le corps humain, et en particulier avec le système endocannabinoïde. Il existe plus de 111 cannabinoïdes dans la plante. Les plus connus sont le CBD et le THC, et on parle parfois de CBN ou de CBG, et des variantes comme le THCV et le CBDV.

Lorsque le cannabis est consommé, les cannabinoïdes se fixent à leurs récepteurs neuronaux dédiés. Cela prend environ 2’30 minutes, avant de sentir les effets comme une douleur, une inflammation, ou une nausée réduite (les 3 symptômes les plus facilement soulagés par le cannabis).

Le chemin du THC

Le THC est le principe actif le plus présent dans le cannabis. Il délivre des effets d’euphorie, de relaxation ou d’altération cérébrale, l’effet planant. Cependant, le THC procure également aux patients médicaux des effets anti-inflammatoires, parmi tant d’autres, par exemple contre la maladie de Crohn.

Le THC a également montré son efficacité à destination des patients souffrant de dépression ou de syndrome de stress post-traumatique. Certaines variétés de cannabis comme la Trainwreck ou la Girl Scout Cookies, contiennent jusqu’à 30% de THC. La puissance de ces variétés peuvent produire des effets conséquents, notamment à destination des victimes de fortes douleurs. Les personnes désireuses de plus peuvent se pencher vers les  concentrés, qui peuvent contenir entre 40 et 90% de THC.

Les récepteurs cannabinoïdes

Il y a principalement deux types de récepteurs cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde : les CB1 et les CB2. Les récepteurs CB1, qui se situent dans le cerveau et dans le système nerveux central, s’adaptent aux molécules de THC. Parce qu’ils se trouvent en quantité dans le cerveau, ce récepteur est responsable des effets euphoriques et psychoactifs. Les récepteurs CB2, que l’on trouve dans le système immunitaire et dans les organes associés, s’associe au CBD pour délivrer des effets médicaux, comme la réduction des crises d’épilepsie ou la réduction de certaines tumeurs pour les enfants et les adultes.

D’autres récepteurs doivent encore être découverts. La recherche cannabique est aujourd’hui limitée par les restrictions fédérales sur le cannabis, une drogue toujours classée parmi les substances dangereuses. Les avancées scientifiques sur les interactions entre le cannabis et le corps humain pourraient être mises en avant avec de la recherche sur les effets des cannabinoïdes sur le système endocannabinoïde.

Retour aux bases

Chaque maladie ou affection est différente, sans compter les réactions des patients à chaque thérapie. Les essais cliniques sur les hommes sont nécessaires pour aider les patients à accéder aux traitements à base de cannabis qui peuvent aider à palier certains effets secondaires des traitements généralistes.

La communauté cannabique est en train de démontrer, pas à pas, les effets des cannabinoïdes pour soulager l’épilepsie et la maladie de Crohn. Malheureusement, plus de recherche est nécessaire pour sortir ces faits de la vérité scientifique, et montrer comment les cannabinoïdes interagissent avec le corps humain, et par exemple aussi avec les terpènes.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire