Suivez-nous

Cannabis au Canada

Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus

Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis

Presqu’un an après la légalisation, le Canada s’intéresse à la consommation de cannabis dans le pays. Les nouvelles données de la National Cannabis Survey (NCS), réalisée par Statistique Canada, viennent mitiger le bilan du premier trimestre de légalisation.

PUBLICITE

Consommation de cannabis chez les 65 ans et plus

Les Canadiens âgés de 65 ans et plus sont le seul groupe d’âge à avoir déclaré des taux de consommation de cannabis légèrement plus élevés après la légalisation, hommes et femmes confondus. Les données de l’enquête trimestrielle ont en effet montré que 5% des personnes âgées déclaraient avoir consommé du cannabis, contre 3% l’année dernière. Les résultats du dernier trimestre ont montré que 4% de ces personnes âgées ont déclaré en avoir consommé récemment.

« Plus de 6 millions de Canadiens souffrent d’arthrite et un grand nombre d’entre eux ont plus de 65 ans », a déclaré Kelly Gorman, directrice des politiques publiques et des affaires gouvernementales à la Société de l’arthrite du Canada. « Ils cherchent des moyens de soulager leurs douleurs. »

Les hommes plus consommateurs que les femmes

Les hommes (21%) étaient presque deux fois plus susceptibles d’avoir consommé du cannabis au premier semestre de 2019 que les femmes (12%). Cela est vrai pour tous les groupes d’âge, à l’exception donc des personnes âgées de 65 ans et plus. Près de trois femmes sur cinq ont déclaré n’avoir jamais consommé de cannabis (59%), contre un peu plus de la moitié (51%) des hommes. Les hommes (8%) étaient également deux fois plus susceptibles de signaler une utilisation quotidienne ou quasi quotidienne que les femmes (4%). De plus, un quart des hommes (25%) contre 16% des femmes pensent qu’ils consommeront du cannabis au cours des trois prochains mois.

Un peu plus du cinquième des hommes âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours du premier semestre de 2019. Plus de la moitié de ces hommes (52%) ont déclaré avoir consommé du cannabis exclusivement à des fins non médicales, tandis qu’environ 30% en ont fait usage à la fois à des fins médicales et non médicales. Environ une femme sur huit (12%) a déclaré avoir consommé du cannabis au premier semestre de 2019. Les raisons invoquées étaient réparties à peu près également entre les catégories « non médical seulement », « médical uniquement » ou « mixte ».

PUBLICITE

Ce qu’ils consomment et comment

Fumer le cannabis reste la méthode de consommation la plus répandue, puisque qu’environ les deux tiers des consommateurs hommes (68%) et femmes (62%) ont préféré cette méthode au premier semestre de 2019. Les femmes (14%) sont cependant plus enclines que les hommes (5%) de consommer du cannabis par d’autres méthodes, telles que l’application de produits sur la peau ou sous la langue.

Un peu plus des trois quarts des Canadiens qui ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours du premier semestre de 2019 ont consommé du cannabis séché (fleur / feuille) (77%), tandis que 26% ont consommé des produits alimentaires. Les Canadiens ont également déclaré utiliser d’autres types de produits, tels que des concentrés liquides (20%), des cartouches d’huile de cannabis ou des stylos pour la vaporisation (19%) et du haschisch ou du kief (16%). Les femmes (23%) étaient presque deux fois plus susceptibles que les hommes (12%) de déclarer n’utiliser que des produits autres que du cannabis séché (fleur / feuille). Les autres produits comprennent les produits comestibles, les cartouches d’huile de cannabis et les vapoteuses.

Les méthodes d’obtention du cannabis

Les hommes sont plus susceptibles d’acheter du cannabis, tandis que les femmes sont plus susceptibles de l’obtenir de leur famille et de leurs amis. En général, les hommes et les femmes ont accès au cannabis à partir des mêmes sources, mais avec une différence notable : une proportion relativement plus importante de femmes (42%) que d’hommes (33%) déclarent que leurs amis et leur famille sont leur source de cannabis.

Les trois quarts des Canadiens (76%) qui ont consommé du cannabis au premier semestre de 2019 ont mentionné la qualité et la sécurité comme un facteur important lors de l’achat de cannabis, tandis que 42% ont principalement considéré le prix. Environ un tiers ont également déclaré que l’accessibilité, l’emplacement (à proximité du domicile) et la disponibilité d’un produit étaient des facteurs importants.

PUBLICITE

Près de la moitié des consommateurs de cannabis (48%) ont déclaré avoir acheté au moins une partie de leur cannabis à une source légale, telle qu’un détaillant légalement autorisé ou un producteur autorisé en ligne. Un peu plus de 4 consommateurs de cannabis sur 10 (42%) ont déclaré avoir acheté au moins une partie de leur cannabis à des sources illégales, telles qu’un trafiquant de drogue, tandis que plus du tiers (37%) ont déclaré avoir consommé du cannabis provenant d’amis ou de la famille. Le cannabis légal reste en effet en moyenne 80% plus cher que le celui obtenu chez au marché noir.

Ces chiffres permettent de compléter l’étude sur le profil des consommateurs de cannabis de demain.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0