Suivez-nous

Cannabis au Canada

Bruce Linton, fondateur historique de Canopy Growth, poussé vers la sortie

Bruce Linton démis de ses fonctions à Canopy Growth (1)

Bruce Linton, le fondateur historique de Canopy Growth, a annoncé mercredi 3 juillet son départ de l’entreprise canadienne, leader de la production et de la distribution de cannabis thérapeutique. Il a été poussé vers la sortie à la suite d’un conseil d’urgence qui s’est tenu sans lui la semaine dernière. Alors que le communiqué de presse délivré par l’entreprise indique qu’il a été « démis de ses fonctions« , Linton a précisé à la presse qu’il a été tout bonnement « viré ».  « Le conseil a tranché, et je suis d’accord : mon tour est terminé » a t-il ajouté.

PUBLICITE

Son départ survient après une perte de vitesse de l’entreprise, relevée par le rapport du dernier trimestre de 2018 qui indiquait une perte de 39 millions de dollars canadiens. Cela n’a pas été de goût de Bill Newlands, patron de Constellation Brands et détenteur de 39% de parts de Canopy Growth, qui a investi 4 milliards de dollars canadiens en novembre dernier. Celui-ci a indiqué dans une interview accordée à CNBC qu’il n’était « pas satisfait » de ces résultats, même si il reste convaincu du potentiel à long terme de son investissement. L’annonce du départ de Bruce Linton s’est reflétée par une chute de l’action de Canopy Growth de 5% à la bourse de Toronto, même si l’action a regagné 2,5% de sa valeur dans l’après-midi.

Linton était jusqu’à hier le co-PDG de Canopy Growth, conjointement avec Mark Zekulin, qui assumera pour un temps la fonction seul. Il aidera l’entreprise dans la recherche d’un remplaçant. Les candidatures internes comme externes seront considérées, pour coller au mieux avec la volonté de renouvellement de Canopy.

Dans une interview accordée à Bloomberg, Linton indique que l’entreprise se portera très bien sans lui, et précise sans animosité que « s’il avait eu 27 ans il aurait probablement été contrarié, mais qu’à 52 ans ce n’est pas la première fois qu’il se faisait virer d’une entreprise après l’avoir lancée et rendue compétitive ».  Il ajoute cependant avec une pointe d’ironie que son départ est un  » jour triste pour Bruce », étant donné qu’il n’est pas arrivé à cette position en travaillant seulement du « lundi au jeudi ».  Il a reconnu dans une interview pour CNBC que « parfois les entrepreneurs ne sont pas vraiment employables », à cause du fait qu’ils aiment « créer des entreprises et les mener vers le succès ».

Dans une déclaration à la presse, Cam Battley, Vice Président d’Aurora Cannabis et ancien collègue de Bruce Linton a tenu à préciser que « ses contributions à la création d’un secteur du cannabis d’abord canadien et maintenant mondial ne seront pas oubliées ». Outre la reconnaissance de son travail, Linton ne partira également pas de Canopy les mains vides, même si les conditions financières de son départ n’ont pas encore été communiquées à la presse.

PUBLICITE
Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0