Quelle est la position de François de Rugy sur le cannabis ?

François de Rugy cannabis

Alors que François de Rugy vient d’être nommé Ministre de la Transition Ecologique, en remplacement de Nicolas Hulot, son arrivée peut-elle faire changer la position du gouvernement sur la légalisation du cannabis en France ?

François de Rugy et le cannabis

Passé de partis écologistes au groupe socialiste puis à La République en Marche, délaissant au passage sa promesse de suivre le vainqueur de la primaire socialiste Benoit Hamon, François de Rugy a une position non-équivoque sur le cannabis : il est pour une légalisation du cannabis en France, via une distribution contrôlée par l’Etat, à la manière des débits de tabac.

Rugy en avait d’ailleurs fait un point de son programme lors de la primaire socialiste de 2017 :

« Lutter contre les menaces ne suppose pas seulement des démonstrations d’autorité, mais une lucidité nouvelle : concentrer les moyens de la police et de la justice sur l’essentiel suppose la fin de la prohibition sur le cannabis, qui est NON seulement la première cause de délinquance organisée mais aussi totalement inefficace dans la lutte contre la toxicomanie et terriblement consommatrice de moyens. »

Le point 40 de son programme allait en peu plus en détail dans sa vision d’une régulation du cannabis :

« 40. Pour tarir les systèmes maffieux et décharger police et justice, expérimentation d’une légalisation de l’usage et de la commercialisation contrôlée de cannabis.

Dans les 18 mois suivant l’élection présidentielle une nouvelle législation sera adoptée. Elle devra comprendre trois volets : sanitaire, sécuritaire et économique. Elle intégrera une exclusivité de la commercialisation du cannabis sur le modèle des débits de tabac. Toute vente en dehors de ce réseau contrôlé demeurera illégale. Ce dispositif sera valable cinq ans – le temps d’en mesurer les effets – période à l’issue de laquelle soit une loi tirant les leçons de l’expérience et en corrigeant les éventuels effets pervers constatés serait adoptée, soit on reviendrait à la législation actuelle. »

Une déclaration répétée également chez Jean-Jacques Bourdin en novembre 2017, alors qu’il est déjà Président de l’Assemblée nationale, en précisant qu' »il n’y a pas de majorité en France pour conduire une politique de légalisation du cannabis avec une vente contrôlée, y compris dans les bureaux de tabac ».

François de Rugy entendait par là, comme il nous l’a confirmé sur Twitter, que le projet de légalisation du cannabis ne faisant pas partie du programme LREM, le sujet n’avancerait pas sous Macron I car il ne trouverait pas de majorité à l’Assemblée Nationale.

Fin des espoirs ?

Articles liés

Derniers articles

eaze
Etats-Unis : Eaze va livrer des produits au CBD dans 41 Etats
livre blanc
Des associations françaises demandent l’abandon du projet d’amende forfaitaire
john talaat
Egypte: un député prépare un projet de loi pour décriminaliser l’usage de stupéfiants
Expogrow 2019
L’Expogrow 2019 se déroulera du 26 au 28 avril 2019
texas
Texas : soutien croissant pour la dépénalisation du cannabis
carine wolf
France : L’Ordre des Pharmaciens veut l’exclusivité de la distribution du cannabis médical
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire