Suivez-nous

Sport

Autriche : un club de foot sponsorisé par un producteur de boutures de Cannabis

Club de foot sponsorisé par du cannabis en Autriche

Le Wiener Viktoria, club de football de quatrième division autrichienne, accueille depuis novembre un nouveau sponsor : l’entreprise Flowery Field, spécialisée dans la culture et la vente de boutures de Cannabis.

PUBLICITE

Le club est actuellement 11ème de sa division. Son entraîneur est une légende du football autrichien, Toni Polster, qui détient le record de buts en équipe d’Autriche.

« Bien sûr, un producteur de cannabis est un sponsor inhabituel » a déclaré Toni aux médias locaux. Le président du club se rejoint, lui, de l’arrivée de ce sponsor : « Notre principe d’ouverture s’applique également à nos sponsors. Nous n’avons aucun problème concernant la vente de boutures de chanvre pour les adultes. Flowery Field est une entreprise ayant pignon sur rue et est producteur de chanvre médical. Nous sommes heureux de cette relation ».

Le club était précédemment sponsorisé par une marque de bière, Gösser, et deux marques de jeux d’argent, Cashpoint et Austrian Lotteries.

Le sponsporing par Flowery Field a été signé pour un an. Dans le cadre de l’accord, 30% des fonds devront aller à des œuvres de charité via l’association VIK Sozial, rattachée au club de foot.

PUBLICITE

Son président, Otto Lesch, est aussi un spécialiste de l’addiction et de son traitement. Il milite d’ailleurs depuis de longues années pour l’accès plus large au cannabis médical et à sa légalisation.

« Il n’y a pas de société sans drogue. Plus nous investissons dans la prévention et l’éducation, meilleurs seront la protection, la sensibilisation et le soutien social » explique-t-il.

Quant à Toni Polster, il déclare ne pas se positionner sur le sujet. « Je suis entraîneur de football et pas activiste politique. Mais des rapports que j’ai avec les enfants : ce qui est interdit attire. Cette interdiction ne fonctionne pas et criminalise les mauvaises personnes ».

Le cannabis est illégal en Autriche, mais la culture de chanvre est autorisée tant que les plantes n’entrent pas en floraison. La possession de moins de 10g de cannabis n’entraîne plus de poursuite pénales depuis 1971, et on estime qu’environ 250000 clones sont vendus chaque année à Vienne.

PUBLICITE

Le cannabis médical est autorisé sous forme de Sativex et de Dronabinol, mais pas sous forme de fleurs séchées.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Sport

Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Dans l’épisode de son podcast de lundi, intitulé « Hotboxin ‘avec Mike Tyson« , l’ancien champion des poids lourds a révélé qu’il fumait chaque mois pour 40 000$ (35 000€) de cannabis. Cette quantité étonnante comprend également la consommation de ses employés et de ses amis qui lui rendent visite dans son ranch. Alors qu’il vendrait pour environ 500 000$ tous les mois de sa production, cela fait donc une consommation qui représente 8 % de ses revenus mensuels, issus de sa propre production. Après tout, on est jamais mieux servi que par soi-même.

PUBLICITE

Peu de temps après l’entrée en vigueur des lois californiennes sur le cannabis à des fins récréatives en 2018, il a lancé le Tyson Ranch. Convaincu des bienfaits du cannabis, la star a fait construire  un complexe de luxe sur 164 hectares de terrain situés dans un désert du Sud de la Californie, qui comprend un grand hôtel, un centre de recherches et également une petite université privée. Les zones de culture de son ranch font pousser neuf variétés de cannabis, des concentrés, et bientôt des produits comestibles. En plus des installations de production, ce complexe de luxe comprend une usine qui conditionne les edibles, un amphithéâtre et des terrains de camping « glamping ».

« J’ai pensé à tout le bien que je pouvais faire en aidant les gens avec du cannabis. C’était une évidence », a déclaré le boxeur.  « J’ai subi deux opérations, j’utilise la marijuana pour calmer mes nerfs et apaiser la douleur », a confié « Iron Mike ». Avant le cannabis, les médecins avaient mis l’ex-boxeur « sous opioïdes et ça (l)’a foutu en l’air ». Il souhaite donc sensibiliser le public à ses vertus curatives, en particulier celles du CBD.

En 2016, Mike Tyson s’était déjà lancé sur le marché du cannabis par sa société Tyson Holistic Holdings. « Le cannabis, c’est l’avenir, et tôt ou tard, tout le monde devra bien l’admettre », a conclu Tyson.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0