France : des chevaux de course positifs au CBD !

course cheval cbd
La Fédération Nationale des Courses Hippiques (FNCH) vient de signaler dans un communiqué que plusieurs chevaux de course ont été testés positifs à l’acide cannabidiolique ou CBDA, une molécule qui n’est pas admise dans la réglementation de la Fédération. La présence de CBDA a été détectée par le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH) dans le sang et l’urine de chevaux venus de quatre écuries d’entraînement au trot depuis la mi-février.

Le CBDA, un produit dopant ?

Le CBDA est présent naturellement dans la plante de cannabis, c’est le précurseur du CBD en lequel il se transforme après décarboxylation. La molécule n’a pas d’effet psychoactif mais possède des propriétés anti-inflammatoires. Et si elle n’est plus classée comme substance dopante pour les humains, elle est toujours interdite pour les course hippiques et les sports équestres par la Fédération.
Le code des courses hippiques stipule qu’aucune substance active ne doit être retrouvée dans l’organisme du cheval le jour de la compétition – certains anti-infectieux et antiparasitaires sont cependant tolérés. « Il n’existe pas de liste nominative mais des catégories de substances » précise la FNCH. Le CBDA serait donc inclus dans la catégorie des « substances actives ayant des vertus anti-inflammatoires ». Il arrive bien entendu que les chevaux soient sous traitement mais dans ce cas, il faut que la substance active du traitement ait été éliminée par l’organisme avant le jour de la compétition. Les délais d’élimination sont connus pour la majorité des substances, ce qui permet aux entraîneurs de prendre leurs précautions lors d’un traitement. En revanche, pour le CBDA ce délai est encore inconnu.
Les écuries concernées par cette affaire sont situées dans différentes régions mais l’enquête a révélé qu’elles avaient toutes en commun d’avoir nourri leurs chevaux avec des aliments élaborés par la société KRAFTT. Analysés par le LCH, ces aliments ont en effet révélé la présence de CBDA. « Il est donc établi que certains lots des aliments pour chevaux élaborés par la société KRAFFT contiennent de l’acide cannabidiolique », indique le communiqué de la FNCH. Cela peut être du à une contamination des matières premières ou à une incorporation volontaire. En effet, la redécouverte des vertus du chanvre a conduit à son utilisation de plus en plus fréquente chez les animaux en tant que complément alimentaire.
Suite à ces analyses, la société a publié un communiqué samedi dernier précisant qu’elle allait « tester l’ensemble de ses matières premières pour comprendre l’origine de cette molécule » avec la collaboration du LCH. Les chevaux déjà « contaminés » subiront des dépistages fréquents pour évaluer le délai d’élimination de la molécule par l’organisme. Pour l’instant, la FNCH recommande aux professionnels hippiques de ne pas utiliser ces produits au risque de se voir disqualifié d’une course.
PUBLICITE

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Animaux - Cannabis en France

Articles liés

Derniers articles

légalisation cannabis france
Le gouvernement français s’empresse de dire non à la légalisation du cannabis
MCBTour Medical Cannabis Bike Tour
Le Cannabis Medical Bike Tour se tiendra en France en 2020 !
chambre des représentants cannabis vote
Etats-Unis : la Chambre des Représentants vote une loi qui protège les Etats où le cannabis est légal du gouvernement fédéral
foie cbd toxicité
Etude : à forte dose, le CBD pourrait être toxique pour le foie
cannabis light suisse
Record de consommation du cannabis light en Suisse
francois michel lambert cannabis
Des députés français déposent une proposition de légalisation du cannabis récréatif

Laisser un commentaire