Antigua-et-Barbuda en route vers une dépénalisation du cannabis

Dépénalisation du cannabis à Antigua et Barbuda

Le Parlement d’Antigua-et-Barbuda, une île des Caraïbes située à 50 kilomètres au nord de la Guadeloupe, a voté le 6 février dernier un amendement à son Misuse of Drugs Act selon le site Talking Drugs.

Le projet de loi portait sur la dépénalisation de la possession de petites quantités de cannabis (moins de 10 grammes) pour les adultes, sur l’usage sacré du cannabis pour les Rastafaris pendant leurs cérémonies ou leurs rituels, et également à l’effacement des anciens délits liés aux infractions mineures vis-à-vis du cannabis.

Le cannabis est illégal à Antigua-et-Barbuda depuis 1973 et la signature du Misuse of Drugs Act, alors que l’île était encore sous influence de l’Empire Britannique.

Le texte doit encore être approuvé par le Sénat avant qu’il ne devienne loi, mais le Premier Ministre de l’île, Gaston Browne, a déjà demandé aux officiers de police d’arrêter de poursuivre ses concitoyens pour simple usage de cannabis. Il a par ailleurs évoqué en session parlementaire avoir déjà été témoin d’une utilisation excessive de la force policière envers des Rastafaris.

« [La police] était à l’affût. La simple odeur de marijuana, et ils perquisitionnaient le domicile privé des gens et en abusaient littéralement […] Je me rappelle avoir vu plusieurs fois des gens s’enfuir, vraiment s’enfuir devant la police avant même qu’ils n’approchent car ils savaient ce qui allait se passer. Les conséquences n’étaient pas seulement des poursuites. Mais aussi de la violence » rapporte l’Antigua Observer. « Je veux profiter de cette opportunité pour m’excuser auprès des membres de la famille de ces individus pour les abus dont ils ont été les victimes pendant des décennies. »

La possession de moins de 10 grammes serait donc dépénalisée selon la nouvelle loi, mais la consommation en public pourra toujours être passible de poursuites : un avertissement et une amende pour les deux premières infractions, et des poursuites judiciaires pour les infractions suivantes.

L’usage privé serait ainsi légal. Comme l’explique le premier Ministre Browne : « la consommation de cannabis est désormais socialement acceptable. Elle fait, en essence, partie de la culture du pays ».

Les Caraïbes amorcent actuellement une vaste réforme de leurs lois sur le cannabis. Alors que certaines îles comme la Jamaïque, les Bermudes ou Belize ou déjà avancé sur la dépénalisation, d’autres comme les îles Cayman ou Saint-Vincent et les Grenadines s’intéressent fortement au cannabis médical.

Catégories liées : Légalisation du cannabis

Articles liés

Derniers articles

altria
Altria (Malboro) investit $1,8 milliard dans un producteur de cannabis canadien
bong
Pourquoi la forme des bangs importe ?
Cannabis thérapeutique à l'Assemblée Nationale
Cannabis thérapeutique : que s’est-il dit à l’Assemblée Nationale ce 5 décembre ?
cannabis facility
Aurora Cannabis à la conquête de l’Europe
THCV
Le THCV sera-t-il le nouveau CBD ?
musée de la weed
Weedmaps ouvre son musée du cannabis à Los Angeles
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire