Le premier vinyle en hash va être produit

Vinyl en hash

Les vinyles font leur retour depuis un petit moment. En 2016, les ventes de vinyles ont d’ailleurs ont été plus fortes que les ventes numériques au Royaume-Uni, et au plus haut depuis 28 ans aux Etats-Unis. De nombreux artistes sont revenus à la galette, dont Rihanna, Drake ou Jay-Z.

PUBLICITE

Mais certains groupes sont allés encore un peu plus loin. Le groupe Slightly Stoopid a créé un disque entièrement en hash. Deux versions ont été pressées pour leur single « Dabbington » (ho, une référence au dab !), pour une valeur de 6000$ de bubble hash chacune, plus 1000$ pour estampiller et presser le disque en haschisch.

Vinyl en haschisch

Malheureusement, les deux premières versions ont produit un son qualifié de « passable, puis questionnable » dans l’ordre. Et les potheads de Silverback Music, l’équipe à l’origine du KP et qui gère Slightly Stoopid, n’ont pu s’empêcher de chiper quelques bouts de leur propre création, rendant la première presse du disque inutilisable.

« A l’origine, nous voulions sensibiliser l’opinion à la légalisation » explique Jon Philipps de Silverback Music. Mais pour l’instant, il prévoit surtout de vendre en dispensaire le bubble hash sous le nom de Slighty Stoopid, avec une part des revenus reversée à la recherche sur le cancer.

Une troisième presse est prévue rapidement, que le groupe devrait finir par garder comme une oeuvre d’art ou vendre aux enchères pour une oeuvre de charité.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

cannabis médical
Les modalités de l’expérimentation du cannabis médical en France
Nouvel Observateur et légalisation du cannabis
70 personnalités lancent un appel à la légalisation du cannabis en France
production cannabis médical
Le Royaume-Uni sur la voie de la production domestique de cannabis médical
distributeurs automatiques de cannabis
Le premier distributeur automatique de produits CBD en France !
chine commission narcotique cannabis
La Chine tient la légalisation du cannabis nord-américaine pour responsable de l’augmentation du trafic de cannabis sur son territoire
william dib anvisa bresil cannabis
Brésil : les autorités sanitaires veulent réguler la production de cannabis médical

Laisser un commentaire