Suivez-nous
Kilogrammes.com

Le Vermont envisage la dépénalisation de toutes les drogues

Publié

le

Dépénalisation des drogues au Vermont

La Commission judiciaire de la Chambre des Représentants du Vermont, qui a légalisé le cannabis en 2020, examine trois projets de réforme de la législation de l’Etat sur les drogues, dont un qui vise à dépénaliser la possession de quantités personnelles de substances contrôlées.

PUBLICITE

Le projet de loi vise à faire de la possession d’une faible quantité de drogues un délit civil passible d’une amende de 50$ et à permettre aux contrevenants de subir un dépistage des troubles liés à l’abus de substances et d’être dispensés du paiement des frais. Le proposition est soutenue par plus de 40 parrains.

Le projet de loi prévoit la création d’un Conseil consultatif sur les normes de consommation de drogues, qui comprendrait des experts en réduction des risques, en troubles liés à la consommation de substances, en traitement et en droit des drogues, ainsi que trois représentants des consommateurs « qui ont une expérience vécue de la consommation de drogues et des pratiques de consommation », indique le rapport. Le conseil serait chargé de déterminer ce qui constitue un approvisionnement pour usage personnel de chaque drogue décriminalisée.

Un autre projet de loi examiné par la Commission dépénaliserait les champignons et les cactus psychédéliques, tandis qu’un troisième projet de loi transformerait de nombreux délits liés aux drogue en délits mineurs.

Andrew Seaman, directeur médical du Vermont for Better Life Partners, une organisation de traitement de la toxicomanie, a déclaré que le Vermont est « probablement l’un des meilleurs candidats » pour lancer un tel programme « sans ressources supplémentaires », soulignant le succès de l’État dans le traitement des troubles de toxicomanie avec son programme Hub & Spoke.

PUBLICITE

Le système Hub & Spoke est un partenariat à l’échelle de l’État entre des cliniciens et des centres de traitement qui fournissent une thérapie assistée par médicaments aux Vermontois dépendants aux opioïdes.

« Le Hub (centre de traitement) et le Spoke (équipe dirigée par un médecin) veillent à ce que les soins de chaque patient soient efficaces et coordonnés, et sont soutenus par les infirmières et les conseillers qui s’efforcent de mettre chaque personne en relation avec des services de soutien communautaires », peut-on lire sur le site Web du ministère de la Santé du Vermont qui décrit le programme.

Les trois projets de loi sont en attente d’un vote en Commission. Un seul État américain, l’Oregon, a dépénalisé la possession de drogues de faible niveau. Cette réforme avait été approuvées par les électeurs et non par l’Assemblée législative.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !