Le Vanuatu légalise le cannabis médical

vanuatu

Le Vanuatu, un archipel de 83 îles étendu sur 12 200km² dans le Pacifique Sud, vient de légaliser le cannabis médical. L’île située à l’Est des côtes australienne, anciennement été gérée par les Français et les Britanniques au XXe siècle, est aujourd’hui un territoire du Commonwealth américain, à l’image des îles Mariannes qui ont récemment légalisé totalement le cannabis. Ici, pas question de légalisation de l’usage récréatif ou de l’auto-culture, la légalisation du cannabis s’inscrit uniquement dans une démarche d’accès au cannabis pour un usage thérapeutique.

Le cannabis contre la crise sanitaire

La culture du cannabis à Vanuatu était déjà possible mais uniquement dans le cadre de recherches. Le gouvernement l’envisageait comme un traitement potentiel à l’épidémie de diabète que connait ce petit Etat de seulement 276 244 habitants. Selon des estimations de l’ONU, en 2016, environ 13% de la population est atteinte de la maladie Or l’archipel éprouve des difficultés d’accès à l’insuline, principal médicament contre le diabète. La maladie est devenue la première cause de décès sur l’archipel. Une étude de 2013 a trouvé que la consommation de cannabis avait des effets sur le taux d’insuline et sur le poids. Elle pourrait potentiellement stabiliser le taux de sucre dans le sang.

Selon le journal Benzinga, le premier ministre par intérim et ministre du commerce, du tourisme et du business, Warorcet Nohe Ronald Warsal, aurait confirmé la nouvelle: « Je confirme que le Conseil des ministres, le 20 septembre, a approuvé un document pour faire changer les lois du Vanuatu et permettre la culture et l’usage du cannabis à des fins médicales et de recherche, sur le territoire Vanuatu et par des acteurs autorisés (ayant obtenu une licence du gouvernement) ». Dans le mémo de la réunion, l’accent a été mis sur la santé publique: « la santé et la sécurité sont des problèmes de premier ordre (…) il est impératif que les considérations économiques n’empiètent pas sur les problématiques de santé et de sécurité publique ».

La proposition de loi doit passer bientôt devant le Parlement, par formalité, puisqu’une première licence à déjà été accordée. Le gouvernement prévoit d’en accorder cinq, deux pour du cannabis médical et trois pour du chanvre industriel. La première entreprise à avoir obtenu une licence est Phoenix Life Sciences International, un producteur de cannabis médical basé à Denver. Dans un communiqué de presse, la compagnie a précisé qu’elle produirait en priorité un médicament pour le diabète. Les médicaments seront distribués à travers le système de santé national. L’alternative du cannabis médical pourrait à terme réduire le coût élevé imposé aux contribuables par l’importation et la distribution d’insuline.

Articles liés

Derniers articles

altria
Altria (Malboro) investit $1,8 milliard dans un producteur de cannabis canadien
bong
Pourquoi la forme des bangs importe ?
Cannabis thérapeutique à l'Assemblée Nationale
Cannabis thérapeutique : que s’est-il dit à l’Assemblée Nationale ce 5 décembre ?
cannabis facility
Aurora Cannabis à la conquête de l’Europe
THCV
Le THCV sera-t-il le nouveau CBD ?
musée de la weed
Weedmaps ouvre son musée du cannabis à Los Angeles
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire