Les ultrasons augmentent le rendement et la vitesse des extractions de cannabinoïdes

Extractions de cannabis à base d'ultrasons

Dans une étude publiée dans The Journal of Food Science et menée à l’Université Sopron en Hongrie, des scientifiques se sont penchés sur les effets des ultrasons sur l’extraction de cannabis.

La sonication, un terme qui se réfère à l’utilisation d’ondes sonores. L’avantage principal est que l’extraction ne repose alors sur aucun solvant chimique et qu’elle prend beaucoup moins de temps, ajoutant un gain de coûts important. En fonction du produit final voulu, les méthodes d’extraction à base d’ultrasons peuvent fonctionner avec de l’éthanol, du CO2, de l’eau, de l’huile d’olive, de l’huile de coco et bien d’autres. Egalement, l’extraction à ultrasons ne produit pas de chaleur, qui détruit les principes actifs du cannabis même à faible température.

L’équipe de chercheurs hongrois a utilisé de l’alcool comme solvant et des ultrasons à basse-fréquence pour améliorer l’extraction des composés chimiques du cannabis, en comparant avec une extraction sans ultrasons. Ont été mesurées les différences en termes de temps, de puissance nécessaire et de concentration de methanol sur l’extraction des phénols, des flavanoïdes et le rendement global.

Conclusions de l’étude

Un des principaux avantages relevés par les chercheurs à utiliser des ultrasons pour l’extraction est le rendement.

« L’extraction des cannabinoïdes a été considérablement améliorée grâce à la sonication par rapport au groupe de contrôle », indique le rapport de l’étude.

Sur la vitesse d’extraction, la durée optimale d’extraction avec ultrason a été déterminée à 15 minutes. « En comparant le process ultrasonique avec l’autre, des valeurs sensiblement plus élevées ont été obtenues pour chacune des réponses ».

Les différences de temps et de solvant affectaient également significativement l’extraction. L’étude indique également que l’utilisation d’ultrasons sur d’autres solvants que l’alcool pourrait rendre l’extraction plus efficace mais davantage d’études doivent être menées à ce sujet.



Suivez-nous sur Telegram

Articles liés

Derniers articles

Conférence 2018 de l'UFCM
1er juin 2018 : 7è conférence internationale de l’UFCM-I-Care
Vente de chanvre en France
A Castres, du Cannabis Sativa en jardinerie
Epidiolex
Etude : l’Epidiolex réduit de 42% les crises d’épilepsie
Dispensaire de cannabis en Afrique du Sud
Le premier dispensaire de cannabis d’Afrique ouvre à Durban North
Odeur de cannabis en Californie
Californie : une ville produit tellement de cannabis que les habitants se plaignent de l’odeur
Bilan de la Cannaparade 2018
Cannaparade 2018 : le bilan

Laisser un commentaire