Suivez-nous

La Thaïlande retire le cannabis de sa liste des Stupéfiants et dépénalise les drogues à usage médical

Publié

le

Thäilande retire le cannabis des Stupéfiants

L’Organe de contrôle des stupéfiants de Thaïlande a annoncé avoir retiré les plantes de Cannabis de sa liste des stupéfiants (Catégorie 5), pour permettre une utilisation plus large à des fins médicales.

PUBLICITE

Le Secrétaire permanent à la santé publique, Kiarttiphum Wongjit et le secrétaire général de la Food and Drug Administration, Paisan Dankhum ont déclaré lors d’un point de presse que l’Organe de contrôle des stupéfiants avait décidé d’enlever toutes les parties du Kancha (cannabis) et du Kanchong (chanvre) de la liste des stupéfiants.

La suppression vise à ouvrir la voie à un meilleur accès au cannabis thérapeutique ainsi que dans les industries textile, cosmétique et pharmaceutique. Les plantes de chanvre seront promues comme nouvelles cultures commerciales.

Dans un premier temps, seules les agences gouvernementales et les entreprises communautaires qui travaillent avec les agences gouvernementales peuvent cultiver du cannabis et doivent demander l’autorisation de la FDA. Un test-pilote est actuellement mené pour autoriser l’autoculture domestique de cannabis médical.

L’usage récréatif du cannabis reste illégal.

PUBLICITE

Dépénalisation des drogues à usage médical et de recherche

En parallèle, la Thaïlande a adopté un nouveau règlement qui autorise la vente et la possession de stupéfiants de catégorie 2 dont la cocaïne, la morphine et l’opium. Dans une proclamation de la Royal Gazette, le règlement a ordonné de décriminaliser ces médicaments à des fins médicales et de recherche.

En vertu de la loi thaïlandaise de 1979 sur les Stupéfiants, la vente et la possession de substances de catégorie 2 ne peuvent se faire que sous des limitations spécifiques.

La proclamation stipule que la possession et l’utilisation desdites substances ne seront accordées qu’aux organisations gouvernementales, aux pharmacies agréées et aux agents de santé : pharmaciens, vétérinaires et dentistes. Elles ne pourront être utilisés que pour des traitements médicaux, de la recherche ou des « prestations gouvernementales ».

En 2018, la Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser le cannabis à des fins médicales.

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !