La Légion américaine demande à Donald Trump d’autoriser le cannabis pour les vétérans

Légion américaine demande la légalisation du cannabis

Un des plus grands groupes de vétérans des Etats-Unis a sollicité une réunion avec le Président américain à la Maison Blanche par le biais de la Légion américaine. Ils demandent notamment un rééchelonnement du statut du cannabis en tant que substance sous contrôle fédéral.

PUBLICITE

Cette mesure permettra aux chercheurs de pouvoir légalement exploiter le potentiel du cannabis afin d’aider au mieux les vétérans qui sont atteints de syndromes post-traumatique ou encore ceux atteints de lésions cérébrales. La lettre envoyée à la Maison Blanche explique que la réunion avec Donald Trump vise à débattre des graves problèmes que rencontrent les vétérans, notamment le suicide ou la dépendance aux opiacés.

Ce changement de statut demandé par la Légion américaine pourrait engendrer des conflits avec des chefs de l’administration américaine qui prônent la prohibition du cannabis (qu’il soit thérapeutique ou récréatif), comme c’est le cas du procureur républicain Jeff Sessions. Ce dernier avait rapporté que la weed « est une dépendance qui gâche la vie des consommateurs et qui est juste un peu moins grave que l’héroïne »

Cependant Louis Celli, le directeur national des affaires et de la réhabilitation des vétérans pour la Légion américaine fait comprendre que la légion « ne cherche pas à légaliser le cannabis mais ce serait nier l’évidence, le cannabis s’est montré efficace pour certains vétérans. La seule différence c’est que cela n’a pas été prouvé dans les recherches fédérales car le cannabis est resté illégal »

Plus d’études sont nécessaires pour faire avancer la légalisation du cannabis

En vertu de la loi fédérale américaine, le cannabis est une substance classée au rang I des substances des plus strictes aux côtés du LSD, de la cocaïne ou encore de l’ecstasy. Les régulateurs estiment qu’il s’agit d’une drogue « abusive qui n’a pas de propriétés médicales reconnues ». Sue Sisley, psychiatre de Scottsdale Research Institute basé à Phoenix (Arizona), dirige une des seules études existantes sur les vétérans souffrant de syndromes post-traumatiques. « Nous avons désespérément besoin de plus de recherches sur le sujet pour pouvoir en informer le gouvernement. » a t-elle relatée. « Je ne sais pas si le cannabis sera utile pour les patients qui souffrent ce de syndrome. C’est ce que me disent les vétérans mais à ce jour, nous n’avons pas encore assez d’études rigoureuses pour que j’en sois convaincue. »

Par ailleurs, la Légion américaine a reçu de nombreux messages de la part de vétérans qui ont accès au cannabis médical. Ils confirment bien que le cannabis a été efficace dans le traitement de leurs symptômes. Le directeur des relations de la Légion appelle ces déclarations « la signature des blessures des guerres en Afghanistan et en Irak »

Le directeur raconte même que certains vétérans lui ont expliqué qu’ils ne seraient plus en vie aujourd’hui s’ils ne s’étaient pas soignés à l’aide de cannabis thérapeutique. « Ce ne sont que des preuves anecdotiques, mais ça aide à réfléchir sur la question » assure t-il.

La Légion américaine demande le reclassement du cannabis médical

En août 2016, la Légion a demandé à la Drug Enforcement Administration (DEA) une résolution pour autoriser des opérations de production de cannabis médical. Cette opération a été suggérée afin de permettre « des recherches sûres et efficaces pour le développement du cannabis thérapeutique ». La résolution a également été soumise au Congrès pour « déclasser le cannabis du rang I et le placer dans une catégorie qui saura reconnaître les bienfaits du cannabis thérapeutique comme valeur médicale sûre ». Les fonctionnaires de la Légion ont discuté avec la nouvelle administration de Donald Trump après sa victoire à l’élection présidentielle en novembre dernier. Ils ont pu définir les nouvelles priorités, notamment la demande de reclassement du cannabis afin que les recherches médicales soit menées à bien.

Bien que peu d’études aient été réalisées sur le sujet et que les « preuves » reposent pour l’instant sur des faits anecdotiques, les témoignages de vétérans qui, depuis qu’ils consomment du cannabis médicinal ont réussi à se débarrasser de leurs problèmes, comme les insomnies dues à des cauchemars répétés, s’accumulent. La Légion américaine, en demandant une réunion avec Donald Trump dans les plus brefs délais, veut lutter contre la toxicomanie et réduire le nombre de suicides de vétérans aux Etats-Unis à 0 au lieu de 20 par jour aujourd’hui.

Mehdi Bautier

Catégories liées : Santé

Articles liés

Derniers articles

Tony Hawk se lance dans le cannabis avec sa marque de skate Birdhouse
Dépénalisation du cannabis en Alabama
Alabama : la dépénalisation du cannabis passera devant le Sénat
Cannabiz, la nouvelle série de Viceland
Exercice physique et cannabis
Etude : le cannabis augmente l’envie de faire du sport
Logo Canopy Growth
Canopy en passe d’acheter Acreage et de créer un géant nord-américain du cannabis
Huile de Cannabis en Géorgie
La Géorgie élargit son programme de cannabis médical
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire