Sanjay Gupta, le docteur pro-cannabis

Sanjya Gupta, le docteur pro-cannabis

Le Docteur Sanjay Gupta est né le 23 octobre 1969 de parents indiens ayant migrés vers le Michigan. Après des études de biomédecine à l’université du Michigan, il devient enseignant-chercheur dans cette même université. Sa vie bascule lorsque le cannabis devient son sujet de prédilection.

PUBLICITE

Sanjay Gupta, un ancien opposant 

Sanjay Gupta a longtemps combattu avec avec acharnement l’utilisation du cannabis en médecine. Il se demandait « comment une drogue classifiée dans la catégorie 1, soit les plus dangereuses, peut avoir des vertus médicales ». En s’éloignant des rapports officiels et en recueillant les résultats de petits laboratoires indépendants, sa rhétorique évolue. Ce qui marque définitivement son changement de bord en matière de cannabis, c’est la rencontre avec Charlotte Figi, cette jeune fille devenue célèbre par le succès de son traitement à l’huile de cannabis. Ses 200 à 300 crises d’épilepsie par mois ont diminué à 3 ou 4. Cette petite fille que vous retrouvez dans la vidéo ci-dessous a donné son nom à la variété de cannabis Charlotte’s Web.

Après de nombreux témoignages et de constatations positives, Sanjay Gupta s’excuse publiquement d’avoir fermé les yeux sur les impacts positifs des traitements médicaux à base de cannabis. Il accuse d’ailleurs désormais les autres médias et chercheurs d’avoir orienté leur écrits sur les dangers du cannabis et non sur ses bienfaits. Il avance que depuis la seconde guerre mondiale seulement 6% des études furent orientées sur les effets bénéfiques de la plante. Il souligne que les médecins américains conseillaient déjà du cannabis entre 1850 et 1927.

Un docteur devenu très influent

Ce pro-légalisation convaincu est désormais d’une influence sans égale. La chaîne d’information nationale CNN l’a embauché pour un salaire de 4,5 millions de dollars par an. Il devient le Mr « Weed sérieux » de la chaîne. Sa réputation croit sans cesse en et il multiplie ses apparitions sur les plateaux télévisuels.

Mais sa réelle contribution à la cause de la légalisation se traduit par la réalisation de reportages superbement réalistes. A travers « Weed », Sanjay Gupta propose 45 minutes de reportages, ancrés dans la réalité de la plante et non surjoués. Malheureusement, ces reportages ne sont pas traduits en français. Ce sera pour certains une façon intéressante de travailler son anglais en se cultivant. Les témoignages des malades et des parents sont saisissants et plein d’émotions qui se transmettent facilement à travers l’écran.

 

 

Théo Caillart

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Australie : deux licences accordées à Leafcann
Australie : les démarches pour obtenir une licence vont être facilitées

Laisser un commentaire