Suivez-nous

Cannabis aux Caraïbes

Sainte-Lucie va-t-elle enfin légaliser le cannabis ?

Cannabis à Sainte Lucie

Après une élection nationale favorable à la réforme du cannabis, peu d’obstacles s’opposent désormais à l’adoption d’une des réformes du cannabis les plus progressistes de la région sur l’île de Sainte-Lucie.

PUBLICITE

Si le cannabis a occupé le devant de la scène pendant la campagne législative qui s’est achevée cette semaine, Sainte-Lucie fait partie d’un groupe de plus en plus restreint de pays des Caraïbes qui n’ont pas encore adopté de réformes sur le cannabis.

Le gouvernement a remis au cours des dernières semaines un rapport sur les réformes proposées par sa Commission sur le cannabis. Aucun projet de loi n’a toutefois été présenté, ni pour  dépénaliser la possession de cannabis ni pour légaliser les usages médicaux et récréatifs. En cause, une articulation difficile à trouver entre les défenseurs de l’usage adulte, ceux qui sont en faveur de réformes plus légères, telles que la décriminalisation de la possession et la légalisation de « l’usage médical et religieux », et ceux qui sont contre toute réforme.

« Nous avons travaillé très dur sur ce sujet « , a déclaré Allan Chastanet, premier ministre sortant, lors d’un forum pré-électoral le 22 juillet. « Je pense qu’il y a un assez bon consensus et une acceptation de l’aspect médicinal de la chose », a-t-il expliqué, ajoutant que le cas de l’usage religieux est également « à peu près accepté par tout le monde. Le mouvement rastafari, pour n’en citer qu’un, l’a toujours utilisé dans le cadre de ses cérémonies religieuses et nous devons le respecter à cet égard ».

Le nouveau Premier ministre, Philip Pierre, est plus optimiste sur la question. Son parti s’est engagé à développer « une industrie du cannabis médicinal et récréatif « , la proposition de réforme la plus progressiste de la région depuis que la Jamaïque a dépénalisé la possession de petites quantités de cannabis et rendu légale la culture de cinq plantes à domicile il y a six ans.

PUBLICITE

Une promesse qui jusqu’ici a déçu à tous niveaux. Andre de Caires, ancien membre de la Commission du cannabis du pays qui a mené le plaidoyer pour la réforme sur l’île pendant plus de deux décennies, estime que les progrès sur la réforme du cannabis ont été « d’une lenteur embarrassante.  »

« Cinq années se sont écoulées », a-t-il ajouté. « Pourtant, bien que nous ayons plusieurs feuilles de route sur lesquelles travailler, y compris un rapport de la CARICOM, nos politiciens ont échoué lamentablement. Ils n’ont pas été en mesure de présenter un seul projet de loi au Parlement. »

La CARICOM, ou Communauté des Caraïbes, le bloc économique de la région composé de quinze membres, a produit un rapport exhortant les gouvernements à agir sur la réforme du cannabis en 2018. La Commission régionale du CARICOM sur le cannabis a recommandé le déclassement du cannabis en tant que drogue dangereuse dans toutes les législations, et sa reclassification en tant que substance contrôlée, citant les impacts positifs sur la justice sociale, l’économie, la santé et la gouvernance que cette réforme pourrait avoir dans les Caraïbes.

Le sondage le plus récent réalisé sur l’île par Caribbean Development Research Services estime que 51% de la population est favorable à une réforme du cannabis, 38 % seulement souhaitant maintenir le statu quo.

PUBLICITE

La future industrie, dont le marché pourrait atteindre 200 millions d’euros, pourrait aider l’île à rattraper les pertes dues à l’arrêt du tourisme depuis l’épidémie de Covid.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !