Suivez-nous

Psilocybine

Etude : la psilocybine peut modifier positivement les émotions et la fonction cérébrale à long terme

Psilocybine et fonction cérébrale

Une étude de 2020 publiée dans Scientific Reports suggère qu’une seule dose de psilocybine peut changer votre vision de la vie, pour de bon.

PUBLICITE

La psilocybine est une substance psychédélique naturellement présente dans certains champignons. Tout comme le cannabis, les psychédéliques sont de plus en plus acceptés et étudiés pour leurs vertus curatives. La psilocybine pourrait ainsi aider à forger de nouveaux réseaux neuronaux, aidant les individus à se débarrasser de comportements ou de modes de pensée nocifs.

Les effets à long terme de la psilocybine

Bien qu’il existe de nombreuses recherches sur les effets à court terme de la psilocybine, on en sait moins sur ses effets durables. L’étude de Scientific Reports a exploré les effets d’une seule dose élevée de psilocybine jusqu’à un mois après son administration.

Douze volontaires ont pris une seule dose élevée de psilocybine, 25 mg pour 70 kg de poids corporel, et ont renseigné une batterie de mesures et d’évaluations standardisées. Ces troubles de l’humeur, de l’anxiété, de la dépression, du stress et des effets négatifs et positifs un jour avant, une semaine après et un mois après la dose de psilocybine.

Les réponses des participants ont été comparées pour déterminer si la dose avait des effets durables sur l’état émotionnel, les traits de personnalité et l’affect, qui fait référence aux émotions, aux sentiments ou à l’humeur d’un individu. Les volontaires ont également subi des IRM pour vérifier comment la psilocybine affectait leurs réponses aux stimuli émotionnels, et si la dose avait un impact durable sur la connectivité cérébrale qui affecte de manière critique la façon dont les réseaux de neurones traitent les informations.

PUBLICITE

Une connectivité cérébrale efficace implique ainsi une fonction cognitive améliorée, une mémoire, une imagination, des compétences linguistiques et une endurance physique plus forte. Les modèles de connectivité dans le cerveau sont formés par des synapses qui relient structurellement différentes parties du cerveau.

Réduction des humeurs négatives, augmentation des humeurs positives

Un des résultats significatifs de l’étude en question est l’influence de la psilocybine sur l’affect : la psilocybine semble réduire l’affect négatif et augmenter l’affect positif. Les échelles et les tests mesurant le stress, les sentiments négatifs, l’anxiété, la tension, la dépression et les troubles de l’humeur étaient significativement plus faibles une semaine après la dose de psilocybine. Cependant, ces notes sont revenues à leur niveau de référence après un mois.

L’affect négatif est l’une des caractéristiques des troubles de l’humeur et est également lié à la dépendance. Une enquête de 2017 a montré que les psychédéliques peuvent perturber les éléments affectifs de l’envie et du retrait.

Selon les auteurs de l’enquête de 2017, la psilocybine pourrait déclencher un processus dynamique de neuroplasticité, la capacité du cerveau à s’adapter aux besoins changeants et aux stimuli environnementaux,  qui se maintient pendant au moins plusieurs semaines.

PUBLICITE

La connectivité cérébrale renforcée

L’étude rapporte également rapporté une autre découverte significative : au bout d’un mois, il y avait une augmentation continue de la connectivité fonctionnelle à travers divers réseaux cérébraux, un effet de la psilocybine déjà documentée dans d’autres recherches. La connectivité entre diverses sections du cerveau est vitale pour maintenir une fonction cérébrale saine. Les réseaux perturbateurs ou la dysconnectivité peuvent être un signe de maladie mentale ou d’affections telles que la schizophrénie.

Autres résultats clés de l’étude

Les auteurs de l’étude notent également une augmentation des réponses dans les circuits d’apprentissage de la récompense, d’attention et de prise de décision du cerveau après la dose de psilocybine.

L’élément peut-être le plus critique des découvertes était que certains effets ont persisté longtemps après que le résidu de psilocybine ait quitté le corps. Les auteurs ont également souligné que tout changement temporaire des récepteurs qui se lient à la psilocybine était résolu après une semaine. En d’autres termes, des changements durables se sont produits parce que la psilocybine semblait lancer un processus qui augmentait la connectivité neuronale dans le cerveau. Ces changements transforment par la suite la façon dont les participants voient et interagissent avec le monde qui les entoure.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !