Suivez-nous

Pfizer met un pied dans le cannabis médical avec le rachat d’Arena

Publié

le

Pfizer débarque dans le cannabis médical. En achetant Arena pour 6,7 milliards de dollars, dans une transaction en liquide et non en actions, le géant pharmaceutique met la main sur l’Olorinab. Ce médicament en phase de test agit sur le récepteur endocannabinoïde CB2, un récepteur cannabinoïde du corps humain activé dans le traitement de la douleur, un traitement prometteur pour soigner les pathologies gastro-intestinales, notamment la maladie de Crohn.

PUBLICITE

« L’acquisition d’Arena vient compléter notre expertise dans l’inflammation et l’immunologie pour les patients qui souffrent de maladies immuno-inflammatoires. Nous avons besoin de traitements plus efficaces », promet un des chefs de Pfizer dans un communiqué. La direction d’Arena, elle, pense que les « capacités de Pfizer permettront d’accélérer notre mission de mettre sur le marché ces médicaments ».

Pour l’heure, il reste encore du chemin pour l’Olorinab. Le médicament est toujours en essai clinique, précisément à la phase II sur III. Mais les dernières nouvelles n’étaient pas très bonnes, puisque la dernière étape, la II.b, n’a pas eu les effets escomptés. Le média spécialisé Clinical Trials Arena explique que les chances de mises sur le marché ne sont pour l’heure que de 2 %.

Pfizer rejoint d’autres géants intéressés par le cannabis

Le médicament est pour l’instant testé sur 273 personnes, avec des patients recevant un placebo et d’autres le vrai médicament, pour trois mois. Pour l’heure, le laboratoire observe qu’une dose 50mg serait déjà efficace pour soigner les douleurs modérées à sévères. Mais l’Olorinab n’a pas « l’efficacité que nous nous étions fixés pour les douleurs abdominales », regrette l’entreprise. « Ces données sont prometteuses, positive un cadre d’Arena.

En mettant la main sur Arena, Pfizer rejoint d’autres géants pharmaceutiques ayant misé sur le cannabis. En effet, au printemps, Jazz Pharma a acheté GW Pharmaceuticals. GW est à l’origine de l’Epidiolex, un médicament fortement dosé en CBD, principalement utilisé pour lutter contre les crises d’épilepsie. En 2017, Johnson & Johnson, premier laboratoire du monde, a également fait entrer une entreprise spécialisée dans le cannabis dans son laboratoire de recherche.

PUBLICITE

Les investisseurs ont apprécié ce choix. En effet, à la clôture de la séance à la bourse de New York, l’action de Pfizer a pris 5 %, s’établissant à 55 dollars.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !