Suivez-nous

NBA

La NBA doit-elle autoriser l’usage de marijuana ?

Dunk Kevin Durant

Fin mai, Kevin Durant, joueur au Thunder d’Oklahoma City, passe tranquillement sa soirée en boîte en Californie alors qu’il récupère d’une intervention chirurgicale au pied, à l’instar de Karim Benzema qui a écumé les clubs de New York avec Rihanna. Après avoir tranquillement répondu aux questions des paparazzis à sa sortie de boite, il décide qu’il est temps de partir et se dirige vers la porte passager de son SUV. En ouvrant sa porte, il ne peut que s’écarter de ce qui tombe de sa voiture et qui ressemble fortement à un tube de prescription de marijuana médicale.

PUBLICITE

Un paparazzi s’exclame alors « Ho, ho, quelqu’un vient de faire tomber sa weed ».

Un des potes de Durant vient récupérer la prescription box qui a l’air pleine de weed. On ne sait bien sûr pas ce que contenait la boite, même si elle ressemble beaucoup à ce que prescrivent les dispensaires, ni si elle appartenait vraiment à Durant ou à ses potes. Mais, comme dit le Huff, « on est en Californie, les Thunder ne jouent pas les play-off, vis ta vie KD, vis ta vie. »

TMZ Sports, qui a forcément récupéré la vidéo du paparazzi (voir en fin d’article), a mené sa petite enquête dans les vestiaires de la NBA. Elle a récolté 10 témoignages, tous anonymes, de basketteurs qui approuveraient la suppression de limite de taux de cannabis dans les tests anti-dopage, puisque c’est de ça qu’il s’agit, à condition d’avoir une prescription.

Un des joueurs leur a confié : « Comment vous pouvez dire à un mec qui a une prescription de ne pas s’en servir ? Ils devraient avoir le droit de s’en servir ».

PUBLICITE

Un autre : « La NBA ne devrait bien sûr pas en faire de la pub, mais je ne vois pas de problème si un gars fume, s’il a une prescription ».

Par-dessous tout, ces joueurs croient que la ligue a besoin d’évoluer avec son temps – bien qu’ils soient tous d’accord sur le fait que la NBA est plus progressiste que les autres ligues majeures de sport comme la NFL et pourrait être un véritable pionnier en matière de politique sur le cannabis.

Les choses ne changeront pas de sitôt : TMZ Sports a contacté l’Association des Joueurs de NBA qui leur a confié que le sujet pourrait être discuté lors de la prochaine table ronde en 2017. « Il est trop tôt pour dire si c’est un sujet qui doit être abordé en 2016 », dit-elle.

Un premier test positif à la marijuana entraîne une suspension de 5 matchs et l’entrée obligatoire dans le programme d’abus de substance de la NBA. Pour une récidive, la sanction peut aller jusqu’à 10 matchs de suspension sans salaire.

PUBLICITE

Kevin Durant n’est pas le seul joueur de NBA à faire les frais d’une polémique sur sa – potentielle dans son cas – consommation de cannabis. Mike Scott, joueur des Atlanta Hawks (7.8 points par match en moyenne la saison dernière), s’est fait arrêter le 31 août en possession de marijuana et de MD. Larry Sanders des Milwaukee Bucks est en train d’écoper de 10 matchs de suspension sans paie après avoir raté une troisième fois un test de cannabis. Il va d’ailleurs probablement être exclu de son club. Bien qu’il soit déterminé à « apprendre à vivre sans la marijuana » (ce sont ses mots), il défend les vertus médicales de la plante, tout en sachant à quoi il s’expose en en consommant. Et on ne parle que de la NBA en 2014. La NFL ou la natation (on se souvient de Phelps) a également son lot de « nominés ».

Avec les 23 Etats américains où l’usage médical est légal, il est peut-être temps de se poser la question des tests de cannabis dans le sport et de son appartenance à la liste des « produits dopants »…

Vidéo :  Kevin Durant fait tomber une prescription de marijuana en entrant dans son SUV

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0