Suivez-nous

Le Malaisien Nagaenthran exécuté pour trafic de drogue à Singapour

Publié

le

Peine de mort pour drogue à Singapour

Nagaenthran Dharmalingam, un Malaisien atteint de déficience intellectuelle qui avait été condamné pour trafic de drogue en 2010 et dont l’affaire avait attiré l’attention du monde entier, a été exécuté à la prison Changi de Singapour.

PUBLICITE

Nagaenthran, qui avait été arrêté après que la police eut trouvé un paquet de 42,7 grammes d’héroïne attaché à sa cuisse, a été pendu juste avant l’aube ce mercredi, selon Al Jazeera.

L’exécution du Malaisien est intervenue après que la cour d’appel a rejeté la demande de la mère de l’homme de 33 ans visant à empêcher l’exécution de son fils. Les juges ont déclaré que sa demande de dernière minute était « vexatoire ».

Le mois dernier, la Cour a qualifié les efforts juridiques déployés pour sauver la vie de Naga d' »abus flagrant » de la procédure judiciaire, et a estimé qu’il était « inapproprié de s’engager dans des tentatives de dernière minute ou de les encourager » pour retarder ou arrêter une exécution.

L’affaire Nagaenthran a attiré l’attention du monde entier sur le fait que Singapour continue d’appliquer la peine de mort, notamment dans les affaires de trafic de stupéfiants, et a relancé le débat dans la ville-État elle-même.

PUBLICITE

M. Ravi, avocat qui a représenté Nagaenthran, a exprimé son chagrin à la suite de l’exécution de mercredi sur Twitter, en disant : « Om Shanti, que ton âme repose en paix. »

Il a ajouté : « Vous pouvez nous briser, mais pas nous vaincre. Notre combat contre la peine de mort continue. »

Lundi, quelques centaines de personnes ont manifesté leur opposition à la peine de mort en se rassemblant dans un parc de Singapour. De petites manifestations ont également eu lieu devant l’ambassade de Singapour à Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.

Le gouvernement malaisien, des experts des Nations unies, l’Union européenne, plusieurs associations issues de la société civile et des célébrités, dont Richard Branson, avaient également demandé que la vie de Naga soit épargnée.

« Le recours à la peine de mort pour des infractions liées à la drogue est incompatible avec le droit international des droits de l’homme », a écrit le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme (OHCHR) dans une déclaration appelant Singapour à suspendre l’exécution de Naga.

« Les pays qui n’ont pas encore aboli la peine de mort ne peuvent l’imposer que pour les « crimes les plus graves », ce qui est interprété comme des crimes d’une extrême gravité impliquant un meurtre intentionnel. »

D’autres exécutions prévues

Singapour prévoit également de pendre vendredi Datchinamurthy Kataiah, un autre Malaisien condamné pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, dans le cadre de ce qui, selon le OHCHR, semble être « une accélération alarmante des avis d’exécution dans le pays « . Abdul Kahar Othman, un Singapourien également condamné pour des infractions liées à la drogue, a été pendu le 30 mars, première personne exécutée par le pays en deux ans.

Selon les Nations unies, au moins trois autres hommes reconnus coupables d’infractions liées à la drogue, Roslan bin Bakar, Rosman bin Abdullah et Pannir Selvam Pranthaman, risquent d’être exécutés de manière imminente.

Dans une déclaration, Erwin van der Borght, directeur du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International, a qualifié l’exécution de Nagaenthran d' » acte honteux de la part du gouvernement de Singapour  » et a déclaré que celui-ci  » poursuit une voie cruelle qui va à l’encontre de la tendance mondiale à l’abolition de la peine de mort « .

Singapour dispose de l’une des législations les plus sévères au monde en matière de drogues et affirme que la peine de mort a un effet dissuasif. Selon l’ONU, plus de 50 personnes se trouveraient dans le couloir de la mort à Singapour.

« Ce moyen de dissuasion a été discrédité à plusieurs reprises, et rien ne prouve que la peine de mort soit plus efficace pour réduire la criminalité que la prison à vie », a déclaré M. van der Borght d’Amnesty. « Il a été démontré que les politiques punitives en matière de drogues, qui imposent des peines sévères, nuisent aux personnes plutôt que de les protéger des problèmes causés par les drogues. »

La Malaisie et l’Indonésie imposent également des peines de mort pour les crimes liés à la drogue, mais la Malaisie a réexaminé son utilisation dans de tels cas et applique actuellement un moratoire sur les exécutions.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Green Friday
Silent Seeds

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !