Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : les Noirs jusqu’à 9 fois plus susceptibles d’être arrêtés pour possession de cannabis

Disparité raciale des arrestations pour cannabis

En 2013, l’American Civil Liberties Union (ACLU) publiait un rapport montrant que les Noirs étaient 3,7 fois plus susceptibles d’être arrêtés pour possession de cannabis que les Blancs. Sept ans et 33 lois sur le cannabis médical plus tard,  l’organisation montre que les disparités raciales dans les arrestations liées au cannabis restent pratiquement inchangées, voire se sont aggravées dans certains Etats.

PUBLICITE

Intitulé « Une histoire de deux pays : arrestations ciblées sur le plan racial à l’ère de la réforme du cannabis », le rapport analyse les arrestations pour possession de cannabis de 2010 à 2018 à l’aide du programme de déclaration de la criminalité du FBI. Semblable au précédent rapport, celui-ci conclut que les Noirs sont plus susceptibles que les Blancs d’être arrêtés pour possession de cannabis, malgré des taux d’utilisation similaires, dans chaque État.

PUBLICITE

Dans certains États, comme le Montana et le Kentucky, les Noirs étaient plus de neuf fois plus susceptibles d’être arrêtés pour possession de cannabis. « Des disparités raciales dans les arrestations pour possession de cannabis existent à travers le pays, dans chaque état, dans les comtés grands et petits, urbains et ruraux, riches et pauvres, et avec de grandes et petites populations noires », écrit l’ACLU dans son rapport.

La légalisation réduit les arrestations, mais des « disparités raciales extrêmes » demeurent

Avec le cannabis légalisé dans 11 États et autorisé à usage médical dans 33, les taux d’arrestation pour possession de cannabis ont diminué de 15% à l’échelle nationale. Mais la baisse semble avoir profité de manière disproportionnée à une population. Les Noirs sont encore plus susceptibles que les Blancs d’être arrêtés pour possession de cannabis à l’échelle nationale.

Certains États où le cannabis est légal, comme la Californie et le Nevada, ont vu une diminution de la disparité raciale des arrestations de cannabis, mais pas tous. Dans le Maine et le Massachusetts,les disparités raciales ont augmenté en 2018 par rapport à 2010.

Le profilage racial à l’origine de la disparité

À l’instar du rapport de 2013, celui-ci explore comment des procédures telles que le stop and frisk, dans lequel la police fouille des individus qu’ils jugent suspects, servent de moteur au maintien des disparités raciales. De multiples enquêtes à l’échelle nationale ont montré comment ces politiques dépendent du profilage racial. Une analyse de la ville de New York a révélé que 90% des arrestations en 2016 impliquaient des personnes de couleur. Une autre à Newark, dans le New Jersey, a constaté que 73% de ces arrestations étaient des personnes de couleur.

PUBLICITE

« Alors que la consommation de cannabis  par les Blancs était de facto légale dans une grande partie du pays, dans les communautés noires, la police a régulièrement arrêté des gens, en particulier des jeunes, dans le parc, dans la rue, dans le train, dans le bus, à à l’école, près de l’école, près du centre communautaire, sur le porche ou en conduisant, à la recherche, et généralement en vain, de quelque chose d’illégal et, s’ils trouvent du cannabis, à arrêter et à transporter des personnes en prison » indique le rapport. « Un tel harcèlement policier criminalise non seulement les personnes de couleur pour se livrer à une activité à laquelle les Blancs participent en toute impunité, mais c’est un moyen de surveillance et de contrôle social contre-productif pour la sécurité publique et la santé communautaire. »

Les arrestations pour possession de cannabis créent des obstacles à vie

Se faire arrêter pour cannabis n’est pas simplement une marque dans le dossier de quelqu’un mais cause des « dommages collatéraux ». Parmi eux : la perte du permis de conduire, le blocage de l’aide financière fédérale, le refus des aides publiques, la séparation des familles dans le système de protection de l’enfance, la perte du statut d’immigration et l’interdiction de participer à l’industrie du cannabis qui devrait atteindre 41 milliards de dollars d’ici 2025 .

L’ACLU estime que cela crée non seulement « un préjudice profond et durable aux individus » et souligne la nécessité pour les efforts de légalisation d’être plus inclusifs.

« La légalisation doit être fondée sur l’équité raciale et la réparation », explique Edwards. « Si les États légalisent sans réparer les torts passés de l’interdiction, ou ne traitent pas les blessures actuelles que les dossiers d’arrestation et de condamnation causent, ou sans garantir que les communautés dont la santé économique a été compromise par l’interdiction ne bénéficient pas des avantages commerciaux et fiscaux, ce pays aura manqué une opportunité cruciale de réparer les torts, d’égaliser les règles du jeu et d’éviter de perpétuer d’autres formes d’inégalités à l’avenir. »

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !