Du fentanyl retrouvé dans du cannabis en Ontario : vraiment ?

Du fentanyl retrouvé dans du cannabis en Ontario, Vraiment ?

Dans la ville de London dans l’Etat de l’Ontario (Canada), la police et le Département de Santé ont alerté les habitants. En effet, du fentanyl aurait été retrouvé dans du cannabis et d’autres drogues qui circulent dans la ville.

Le fentanyl est un opioïde qui fut synthétisé pour la première fois dans les années 1950 en Belgique. Analgésique très puissant, il peut être 40 fois plus fort que l’héroïne. A London, des tests d’urine prélevés sur des consommateurs de cannabis auraient révélé la présence de fentanyl dans les échantillons selon un article du média local, le London Free Press.

Dr Chris Mackie, médecin de la ville explique. « Trouver du fentanyl dans des drogues comme la marijuana signifie que des gens qui croient consommer quelque chose d’inoffensif pourraient mourir d’une surdose ».

Par ailleurs, le Bureau de Santé du Middlesex-London a expliqué que le fentanyl est aussi en vogue dans les rues de London car il est transformé en poudre blanche qui sera ensuite vendu comme de la cocaïne.

Aucune réelle preuve selon Santé Canada

Toutefois, un médecin du Ontario HIV and Substance Use Training Program, Nick Boyce, explique que « la seule manière de prouver qu’il y a du fentanyl dans la drogue, c’est de l’analyser ».

Le ministère du gouvernement Santé Canada a reçu des échantillons des tests et a affirmé à Radio Canada que « Parmi tous les échantillons de cannabis saisis qui ont été envoyés à Santé Canada, il n’y a pas une trace de fentanyl qui a été trouvée ».

Nick Boyce affirme que le vrai problème n’est pas le cannabis qui aurait soit disant des traces de fentanyl, ce sont les risques d’overdoses dues aux opiacés.

Le ministère canadien n’ayant rien trouvé, les représentants du Bureau de la Santé publique de Middlesex-London jugent tout de même qu’il était de rigueur d’avoir émis un avertissement à la population, notamment car le pays se prépare à la légalisation du cannabis à usage récréatif, d’ici le 1er juillet 2018 qui permettra d’éviter ce genre de déconvenue dans les dispensaires de cannabis.

Mehdi Bautier

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire