Un ex-ingénieur d’Apple lance sa »Grow Box »

Grow Box d'Apple

La culture du cannabis en intérieur comme en extérieur demande du temps, de l’affection et de la précision. Pour un rendement optimum, des facteurs comme la photopériode, la température ou l’arrosage sont essentiels. Andrew Pletenetskyy, ex ingénieur d’Apple propose sa « Grow Box » contrôlable depuis votre smartphone.

PUBLICITE

La « Grow-Box »

La « Grow-box », du haut de ses 1m80, ressemble à un frigo translucide. Comme la plupart des tentes de culture, la Grow Box prend de la place. Cependant, elle présente l’avantage d’être transparente, à la différence du produit de Leaf, un appareil similaire mais opaque. Ainsi, le cultivateur peut voir son bébé évoluer jour après jour dans son salon.

Via les réglages de l’application smartphone, le jardinier en herbe peut décider des périodes d’arrosage, des apports en nutriments, de la chaleur, du temps d’exposition à la lumière (malgré les vitres transparentes ?) ainsi que du taux d’humidité de la boîte. Le taux d’humidité peut aller de celui de la pièce, à 95 %, et la chaleur contrôlée au degré près peut monter jusqu’à 40°C.

La Grow box est équipée d’un éclairage LED. Ces facteurs joueront au final sur la teneur en cannabinoïdes du plant de cannabis. Les tests réalisés relatent que de la Blue Haze ayant poussée dans cette Grow-Box contenait un faible taux de THC mais restait néanmoins très gustative pour le consommateur. Le produit venant juste d’être lancé, c’est le seul témoignage dont nous disposons.

Économe et… purificateur d’air

La marque d’Andrew Pletenetskyy, 7sensors, communique sur le coté pratique du produit. Selon lui, sa Grow-Box doit être rechargée en eau tous les 2 à 3 mois et consomme peu d’énergie, il nous explique que son appareil coûte environ 5 € par mois en électricité. La marque insiste également sur les bienfaits de l’absorption du CO2 et de l’oxygénation de la pièce dans lequel le frigo est rangé !

Fini pour les bonnes nouvelles. Le concept stylé et intelligent (mais vraiment efficace ?) nécessite un financement important. La marque 7sensors demande donc via le crowfunding près de 250 000 dollars. Les gros donateurs auront droit à leur Grow Box. Les premiers clients devront lâcher 999$ soit un peu plus de 900 €. Et ils pourront s’estimer chanceux. Les auto-cultivateurs qui l’achèteront en boutique en 2017 devront débourser plus de 1500 euros. Un peu cher pour purifier l’air du salon.

Restons optimiste, en cas de panne de graine, vous pourrez faire pousser vos plants de tomates.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Luxembourg légalisation cannabis
Luxembourg : les premiers détails du plan de légalisation du cannabis récréatif
ukraine cannabis médical
L’Ukraine : la commission des droits de l’homme confirme son projet de légaliser le cannabis médical
parc de gorlitz deal cannabis
Un parc de Berlin définit des zones où les dealers peuvent vendre du cannabis
Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients

Laisser un commentaire