Suivez-nous

CBD

Eugene Monroe, le joueur de NFL qui se soigne au CBD

NFL weed

Les joueurs de football américain ne ménagent pas leur physique : de nombreux coups sont portés et leur corps doit jongler, voire s’habituer, à la douleur au quotidien. A l’image de nos joueurs de rugby, les footballeurs américains ressortent tout cassés d’une carrière en NFL. Eugene Monroe, joueur des Baltimore Ravens, est le premier joueur de la ligue à utiliser du cannabis médical comme antidouleurs.

PUBLICITE

A lire aussi : La NBA doit-elle autoriser l’usage de marijuana ?

Il a également effectué un don de 80 000 dollars à un laboratoire pour rechercher un traitement efficace à partir de cannabis médicinal contre l’encéphalopathie traumatique chronique, une maladie dégénérative du cerveau diagnostiqué post-mortem qui indique de nombreuses contusions au cerveau provoqué par les chocs, pouvant agir sur la mémoire, le comportement et surtout l’espérance de vie.

«  Ce sport provoque forcément des douleurs physique, votre travail, c’est de plaquer l’autre le plus fort possible. »

Eugene Monroe, à l’instar de nombreux ancien joueurs, propose à la NFL d’enlever le cannabis des substances interdites par la ligue et d’utiliser le cannabis thérapeutique pour compléter et surtout réduire la prescription de pilule anti-douleurs. Beaucoup d’entre eux finissent en effet leur carrière accro à ces médicaments à base d’opioïdes.

Le joueur dit se concentrer uniquement sur les recherches à base de CBD. Le CBD est un cannabinoïde efficace en tant qu’anti-inflammatoire, anti-douleur, anti-anxiété et antipsychotique. Il ne propage pas d’effet psychoactif comme le THC.

PUBLICITE

Eugene Monroe met en avant sur son site internet le fait que 90 % des ex-joueurs de NFL sont décédés de l’encéphalopathie traumatique chronique. Roger Goodell de la NFL assure que les traitements à base d’opioïdes restent les plus sûrs pour les joueurs professionnels et leur santé. En plus d’un cocktail de stéroïdes bien sûr.

Si le CBD s’avère un jour être un remède efficace contre les douleurs ressenties par les joueurs de NFL, ce traitement pourrait se démocratiser à tous les sports de contact.

Theo Caillart

PUBLICITE

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

CBD

Du lubrifiant anal au CBD pour « prendre des bites XL et plus »

Lubrifiant anal au CBD

Si vous nous demandez « Pourquoi ? », nous vous répondrions « Pourquoi pas ! ». Mais derrière la communication punchy du produit se cache une vraie demande (et un peu de marketing).

PUBLICITE

Boof est un décontractant anal proposé par la marque Fort Troff, spécialisée dans les jouets et produits sexuels pour les hommes gays, et qui promet d’aider à « prendre des bites XL et plus » en utilisant la puissance du CBD, selon la fiche produit. Il offrirait ainsi « une relaxation totale du corps + un maximum de plaisir » et « la plus haute concentration de CBD pur ».

Le produit a été réalisé en collaboration avec Foria, entreprise spécialisée sur l’intégration de cannabinoïdes dans les produits à vocation sexuelle ou génitale. Foria vend d’ailleurs aussi des suppositoires, qui semblent être similaires au produit Boof, mais qui sont marketées pour les femmes, pour procurer « des effets apaisants et libérateurs des tensions » et réduire les douleurs menstruelles.

Le docteur Evan Goldstein, chirurgien anal, explique à Out que le CBD et le sexe « vont naturellement de pair ».

« Le CBD est un excellent ajout au jeu anal. Ce qui est bien, c’est qu’il y a beaucoup d’options pour l’incorporer », a déclaré le Dr Goldstein. «Il existe des vape pen ou des teintures, qui permettent aux gens d’inhaler ou d’ingérer du CBD pour des effets systémiques. Spécifiquement pour le sexe anal, les gens peuvent également l’appliquer localement, en utilisant des lubrifiants et / ou des suppositoires infusés au CBD. »

PUBLICITE

Une boite de Boof est composé de huit suppositoires. Selon les précisions du site, « vous ne serez ni défoncés ni désensibilisés » en l’utilisant. “Il n’y a pas de THC. Ton cul va simplement se sentir réellement putain de bien ».

Et bien que nous n’ayons aucun moyen de vérifier cela, c’est une belle promesse !

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0