Suivez-nous
Seedsman

Une étude examine les symptômes de sevrage du cannabis

Publié

le

Symptômes de sevrage du cannabis

Une étude récente publiée dans la revue Addiction et dirigée par un groupe de chercheurs de l’Université du Michigan et du VA Ann Arbor Health Care System met en évidence les préoccupations concernant le « syndrome de sevrage du cannabis ».

PUBLICITE

L’étude de deux ans a été réalisée auprès de 527 patients traités avec du cannabis médical dans le Michigan.

Afin d’établir une base de référence pour les symptômes de sevrage, la recherche a demandé aux participants s’ils souffraient de 15 symptômes différents tels que des troubles du sommeil, des nausées ou de l’irritabilité après avoir passé « une période significative sans cannabis ».

Ensuite, en fonction du nombre de symptômes qu’ils ont ressentis, les participants à l’enquête ont été regroupés en trois catégories : légers, modérés ou graves.

Selon l’étude du Michigan, un « niveau de référence » de 41% étaient dans la catégorie légère, 34% avaient des symptômes modérés et 25% avaient de graves symptômes de sevrage du cannabis.

PUBLICITE

Au cours de la période de deux ans, les chercheurs ont constaté que les patients qui présentaient des symptômes légers restaient généralement dans cette catégorie et étaient moins susceptibles d’avoir une augmentation des symptômes de retrait. Les chercheurs ont constaté que les personnes de la catégorie modérée étaient plus susceptibles d’avoir une diminution des symptômes au fil du temps et qu’à la fin de l’étude de 2 ans, seulement 17% restaient dans la catégorie grave.

Après la première année, 13% avaient changé de catégorie à la hausse et, après la deuxième année, 8% ont signalé une aggravation des symptômes.

Le groupe sévère était composé de participants plus jeunes, de consommateurs de cannabis « à long terme » et de personnes ayant des problèmes identifiés de santé mentale. Les patients âgés étaient moins susceptibles de signaler un sevrage ardu au cannabis.

« Certaines personnes ont rapporté tirer des avantages significatifs du cannabis médical, mais nos résultats suggèrent un réel besoin de sensibiliser davantage aux signes de développement des symptômes de sevrage afin de réduire les inconvénients potentiels de la consommation de cannabis, en particulier chez ceux qui éprouvent des symptômes sévères ou s’aggravant avec le temps » a déclaré Lara Coughlin, responsable de l’étude.

PUBLICITE

Elle a également expliqué que les patients peuvent percevoir le cannabis avec des symptômes longs comme faisant partie de leur problème de santé sous-jacent et suggéré de parler à leurs médecins d’autres traitements de la douleur comme la thérapie cognitivo-comportementale. Certains des signes du syndrome de sevrage au cannabis, en plus d’une envie de consommer, comprennent : « anxiété, troubles du sommeil, diminution de l’appétit, agitation, humeur dépressive, agressivité, irritabilité, nausées, transpiration, maux de tête, maux d’estomac, rêves étranges, augmentation de la colère et des tremblements » selon le rapport.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !