Suivez-nous
Seedsman

Le CBD aide-t-il ou nuit-il au sommeil ?

Publié

le

CBD et sommeil

Insomnie, apnée du sommeil, narcolepsie ou somnolence diurne excessive… Les troubles du sommeil poussent de nombreuses personnes à se tourner vers des traitements pharmaceutiques libres ou sur ordonnance pour les soulager. Certains explorent aussi les somnifères naturels comme le Cannabis. Il est reconnu que les variétés riches en THC peuvent aider les gens à dormir. Mais qu’en est-il du cannabidiol (CBD) ? Peut-il également avoir des effets pour le sommeil ?

PUBLICITE

CBD et sommeil : que dit la recherche ?

Alors que la consommation de CBD a explosé, les consommateurs se tournent vers ce cannabinoïde pour de nombreuses raisons, y compris l’insomnie. L’insurrection du CBD a également provoqué une augmentation considérable du nombre d’études précliniques et cliniques examinant les effets du CBD sur toute une série de troubles. Cependant, très peu d’études se concentrent sur le CBD pour le sommeil.

Dans une récente enquête Consumer Reports sur le CBD, 10% des répondants ont déclaré utiliser le CBD comme somnifère. La majorité d’entre eux disent que cela fonctionne mais ces preuves sont anecdotiques. Sans études contrôlées, il est difficile de dire si le CBD agit vraiment seul pour induire le sommeil. Plusieurs facteurs de complication peuvent rentrer en jeu.

Si le CBD est consommé en fleurs, les variétés riches en CBD contiennent souvent du myrcène, un terpène dit sédatif. Bien qu’il n’y ait pas d’études contrôlées sur les humains, les effets sédatifs du myrcène sont bien établis dans la littérature animale et, depuis des siècles, les herboristes utilisent le houblon, qui contient des niveaux élevés de myrcène, comme somnifère.

Par conséquent, si une personne utilise une variété riche en CBD et dit qu’elle l’aide à dormir, il est difficile de dire si le CBD, le myrcène ou les deux travaillant en combinaison sont l’agent actif. Cependant, la plupart des gens ne fument / vaporisent pas de fleurs de CBD riches en myrcène pour dormir. Au contraire, la plupart utilisent un concentré de CBD, en huile par exemple, qui contient peu ou pas de myrcène.

PUBLICITE

Très peu de chercheurs ont examiné le CBD isolé comme somnifère. Au lieu de cela, les chercheurs ont examiné le CBD en conjonction avec d’autres cannabinoïdes comme le THC. Dans une vaste revue de la littérature de 2017 intitulée Cannabis, Cannabinoids, and Sleep: a Review of the Literature, les chercheurs ont découvert que le CBD et le THC étaient en effet les deux cannabinoïdes les plus souvent cités comme des aides au sommeil.

Plusieurs cannabinoïdes brouillent les eaux

Le THC a un effet sédatif et peut réduire le temps d’endormissement. Certaines recherches montrent que l’effet d’entourage, ou l’interaction harmonisée entre les composés du cannabis comme le CBD et le THC, semble faciliter l’endormissement.

Cependant, le THC ne met pas directement une personne en état de sommeil. Le CBD non plus. Au lieu de cela, le THC est un sédatif et possède d’autres propriétés utiles pour dormir. Par exemple, le THC permet à une personne de se sentir à l’aise tout en restant immobile, appelée catalepsie.

Parce que le CBD ne modifie pas la conscience de la même manière que le THC, est-il même possible que le CBD puisse agir seul comme somnifère ?

PUBLICITE

Le CBD peut en fait simplement réduire des symptômes tels que l’anxiété, ce qui permet à la personne de se détendre afin que son mécanisme de sommeil naturel puisse prendre le dessus.

Une équipe de recherche du Colorado a examiné les résultats de patients psychiatriques qui ont reçu du CBD dans un cadre clinique pour soulager l’anxiété et les troubles du sommeil. Le CBD a été administré en complément du traitement habituel. Au cours des 30 premiers jours d’utilisation du CBD, l’anxiété a diminué chez près de 80% des patients et les scores de sommeil se sont améliorés de près de 70%. Le CBD était bien toléré par la grande majorité des patients.

Mais le CBD était-il directement responsable de ce résultat ? Et, étant donné qu’un groupe assez important de personnes souffrant d’insomnie souffre également de dépression et d’anxiété, sur quoi travaille exactement le CBD ? C’est là que les choses deviennent encore plus confuses.

Le dilemme du dosage

Selon à qui vous demandez, le CBD peut agir comme un stimulant ou comme un calmant. Bien qu’il y ait très peu de preuves publiées concernant le dosage, la recherche à ce jour indique qu’à des doses plus élevées, le CBD a un effet calmant; à des doses plus faibles, le CBD a un effet stimulant.

Dans une étude animale de 1977, les « effets hypnotiques » du CBD ont été étudiés pour la première fois. Depuis lors, très peu d’études sur le dosage du CBD ont été réalisées, mais les preuves semblent indiquer que l’efficacité du CBD dépend de si la personne a un rythme de sommeil normal ou si la personne a un trouble du sommeil.

Dans une étude de 2018 sur 27 sujets sains, une dose élevée de CBD (300 mg) qualifiée de dose cliniquement anxiolytique n’a eu aucun effet sur le cycle veille-sommeil. Le CBD a été administré 30 minutes avant le coucher et des enregistrements de sommeil ont été effectués pendant 8 heures par la suite.

Dans une étude similaire, des doses très élevées de CBD (600 mg) ont eu un effet sédatif, mais chez les sujets souffrant d’insomnie, des doses beaucoup plus faibles de 160 mg ont réduit les perturbations du sommeil et augmenté la durée totale du sommeil. À l’inverse, de très faibles doses de 25 mg n’ont eu aucun effet.

CBD et sommeil paradoxal

Le CBD aide néanmoins à traiter certaines anomalies du sommeil qui surviennent pendant le sommeil paradoxal. Il existe deux types de sommeil : le sommeil à mouvements oculaires non rapides (NREM) et le sommeil à mouvements oculaires rapides (REM). Le sommeil NREM progresse sur un cycle de 90 minutes menant au sommeil paradoxal, dans lequel l’activité des ondes cérébrales augmente et le rêve se produit. Le sommeil paradoxal est également le moment où l’apprentissage antérieur est solidifié dans une mémoire.

Dans le sommeil paradoxal normal, les muscles des membres deviennent temporairement paralysés de sorte qu’une personne ne peut entrer dans la phase de rêves. Dans la maladie de Parkinson ainsi que dans le trouble du comportement paradoxal, les gens sont capables de s’agiter et de réaliser des rêves vifs et violents. Le CBD à des doses allant de 75 à 300 mg a été montré dans une étude préliminaire pour aider ces patients, et dans une première étude de cas, le CBD à forte dose a aidé un patient pédiatrique souffrant de stress post-traumatique.

Les formulations faiblement dosées en CBD semblent garder les gens éveillés et ne pas modifier le cycle de sommeil. Cependant, cela peut un jour se révéler bénéfique pour les troubles du rythme circadien comme la somnolence diurne excessive et la narcolepsie, car ils peuvent aider les gens à rester éveillés pendant la journée.

Alors, devriez-vous utiliser du CBD pour dormir ?

Le corps de chaque individu est unique et l’effet du CBD sera donc hautement individuel. Le CBD peut offrir des avantages aux personnes souffrant de troubles du sommeil, mais il serait important de pouvoir se reposer sur des essais cliniques conçus de manière pragmatique, c’est-à-dire un essai qui ne fournit pas à chaque patient le même traitement exact.

Une bonne hygiène de sommeil permet au corps de se reposer, de mieux traiter la douleur ou l’anxiété et de rétablir les niveaux émotionnels, physiques et mentaux.

Le CBD est sûr, même à des doses élevées

Si le CBD n’est pas efficace à des doses faibles à modérées de 10 à 50 mg pour le sommeil, il peut être essayé en toute sécurité à des doses plus élevées de 100 à 200 mg. Dans une étude de 2018, des doses uniques de 1500 mg, 3000 mg ou 6000 mg ont été administrées quotidiennement à des sujets en bonne santé pendant 6 jours. Bien que l’étude ne visait pas à rechercher les effets du CBD sur le sommeil, elle a démontré que le CBD est en effet sans danger.

Il est important de noter que la recherche a encore un long chemin à parcourir pour établir les interactions médicamenteuses associées aux cannabinoïdes. Bien que le CBD semble être sûr en soi, envisagez de consulter un professionnel de la santé avant d’ajouter du CBD ou d’autres produits à base de cannabis si vous suivez un traitement médicamenteux.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !