Etats-Unis : 14% d’Américains pensent que le cannabis devrait être illégal

Sondage sur le cannabis aux Etats-Unis

Le dernier sondage Harvard-Harris Poll (juillet 2017) montre que seulement 14% des Américains pensent que le cannabis devrait être illégal.

49% répondent que le cannabis devrait être légalisé pour un usage médical et récréatif. Et 37% seulement pour un usage médical, ce qui signifie que 86% des répondants sont en faveur de la légalisation du cannabis sous une forme ou une autre.

L’enquête arrive alors que le Procureur Général Jeff Sessions n’a jamais été aussi prêt de s’attaquer au marché du cannabis aux Etats-Unis. Le ministère de la Justice doit en effet rendre prochainement un rapport pressenti pour associer cannabis et crimes violents et qui pourrait recommander des peines plus lourdes pour les producteurs, les distributeurs et les consommateurs de cannabis.

« Les citoyens pointent les drogues comme une source majeure de criminalité et sont en faveur de peines lourdes pour les dealers mais voient le cannabis d’un tout autre oeil » explique Mark Penn, directeur de l’institut de sondage. « La plupart pense que la légalisation du cannabis serait utile pour réduire la criminalité et quasiment la moitié sont en faveur d’une légalisation ».

Dans le détail, 69% des répondants ont dit qu’ils ne seraient pas inquiets si le cannabis était légalisé dans leur Etat. 57% pensent que légaliser le cannabis améliorerait la société. Et 72% pensent que même si le cannabis est illégale, la possession de petites quantités de cannabis ne devrait pas se traduire par des peines de prison.

L’étude révèle tout de même une inquiétude vis-à-vis de l’augmentation de la criminalité en raison du commerce de drogue.

Au niveau national, 60% des répondants pensent que la criminalité augmente. Et que les drogues en sont la première cause, suivie par le manque d’emplois, de mauvaises valeurs morales, la pauvreté et les gangs.

88% voient l’abus de drogues comme un problème grave ou une crise.

Jeff Session vient justement de lancer un groupe de travail pour éliminer les trafics autour des médicaments sous ordonnance, les Etats-Unis faisant actuellement face à une grave épidémie d’abus d’opiacés et d’overdoses.

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !