Suivez-nous
Kilogrammes.com

L’EFSA met en pause l’évaluation du CBD comme Novel Food

Publié

le

Novel Food CBD en Europe

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) met en pause les évaluations du CBD comme Novel Food « en raison de lacunes dans les données et d’incertitudes quant aux dangers potentiels ».

PUBLICITE

Suite au classement du CBD comme Novel Food par la Commission Européenne en 2019, que les Etats-membres sont libres de suivre ou non, l’EFSA a été missionnée pour donner le tampon « Novel Food » aux extraits de CBD d’entreprises qui en feraient la demande.

Dossier long, fastidieux et onéreux s’il en est, l’EFSA a reçu jusqu’ici 19 demandes d’enregistrement d’extraits CBD en tant que nouvel aliment, dont 5 ont récemment été validés par la Commission européenne, phase préalable à un examen par l’EFSA.

En février dernier, celle-ci devait rendre son avis scientifique « dans un délai de neuf mois à compter de la date de réception, en notant toutefois que des prolongations sont possibles si des données supplémentaires sont demandées ».

Ce qui s’est donc produit. Le professeur Dominique Turck, président du panel Nouveaux aliments et allergènes alimentaires (NDA), explique : « Nous avons identifié plusieurs dangers liés à la consommation de CBD et déterminé que les nombreuses lacunes en matière de données sur ces effets sur la santé doivent être comblées avant que ces évaluations puissent aller de l’avant. Il est important de souligner à ce stade que nous n’avons pas conclu que le CBD est dangereux en tant qu’aliment. »

PUBLICITE

Il n’existerait ainsi selon l’EFSA pas de données suffisantes sur les effets du CBD sur le foie, le tractus gastro-intestinal, le système endocrinien, le système nerveux et sur le bien-être psychologique des personnes.

Les entreprises ayant déposé des dossiers Novel Food pour leur extrait CBD devront donc fournir des preuves supplémentaires d’innocuité avant que l’EFSA ne reprenne l’étude de leurs dossiers.

Ana Afonso, responsable de la nutrition et de l’innovation alimentaire à l’EFSA, a déclaré : « Il n’est pas inhabituel d’arrêter l’évaluation d’un nouvel aliment lorsque des informations font défaut. Il incombe aux demandeurs de combler les lacunes en matière de données. Nous nous engageons avec eux pour expliquer comment les informations supplémentaires peuvent être fournies pour aider à lever les incertitudes. »

Aucun délai n’a été annoncé pour la reprise des validations Novel Food mais gageons que cela prenne encore quelques années.

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !