Suivez-nous

Etudes

Etude : à forte dose, le CBD pourrait être toxique pour le foie

foie cbd toxicité

Le CBD est apparu ces dernières années comme une tendance bien-être incontournable et un remède potentiel pour une variété de conditions. Une nouvelle étude suggère qu’à forte dose, le CBD pourrait être toxique pour le foie.

PUBLICITE

Des résultats inquiétants

Le cannabis interagit avec les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. Ceux-ci sont principalement localisés dans le cerveau mais on en trouve également une forte concentration dans d’autres organes dont le foie. La prise de CBD a donc le potentiel d’altérer le fonctionnement normal du foie. On sait par ailleurs qu’elle peut bloquer la dégradation de certains médicaments par le foie et c’est pourquoi elle est contre-indiquée en parallèle de certains traitements.

Des chercheurs de l’Université des Sciences Médicales de l’Arkansas ont voulu aller plus loin en menant une étude sur des souris pour enquêter sur une éventuelle toxicité du CBD sur le foie. Pour établir les doses à administrer, les chercheurs se sont référés aux recommandations de sécurité indiquées pour l’Epidiolex – cette huile de CBD utilisée dans le traitement de l’épilepsie est le premier médicament à base de cannabis approuvé par la FDA.

La dose maximale journalière recommandée pour les humains est de 20mg/kg. Cette limite a ensuite été adaptée pour une expérimentation sur des souris. Les souris ont ainsi été administrées avec des doses plus ou moins fortes de CBD, certaines en une journée (intoxication aiguë) d’autres sur une dizaine de jours (intoxication progressive). Elles ont reçu 0, 246, 738, ou 2460 mg/kg en 24h ou des doses journalières de 0, 61.5, 184.5, ou 615 mg/kg pendant 10 jours.

A 2460 mg/kg, les souris ont montré des signes immédiats de dégradation du foie : augmentation du poids du foie comparé au corps, augmentation des enzymes ALT et AST dans le plasma ce qui signale la destruction des cellules du foie et augmentation des taux de bilirubine, un produit de la désintégration des globules rouges qui est normalement métabolisé par le foie et dont l’accumulation signale un dysfonctionnement de ce dernier. A 615 mg/kg quotidiens, 75% des souris ont développé des maladies du foie au bout du troisième ou quatrième jour.

PUBLICITE

« Les tableaux d’expression de gènes liés à l’hépato-toxicité ont révélé que le CBD régule plus de 50 gènes, dont la plupart sont liés à la réponse au stress oxydatif, aux voies de métabolisation des lipides et aux enzymes de métabolisation des médicaments », écrivent les chercheurs. « En conclusion, le CBD montre des signes clairs d’hépato-toxicité, possiblement de nature cholestatique (obstacle à l’évacuation de la bile). L’implication de nombreuses voies de synthèse chimique associées à la métabolisation des lipides et xénobiotiques pose de sérieuses questions sur l’interaction potentielle du CBD avec des médicaments ainsi que sur sa sécurité générale ».

En d’autres termes, il semble que le CBD perturbe la capacité du foie à métaboliser un certain nombre de molécules dont les lipides – ce qui conduit à une accumulation de graisse dans le foie, autrement appelée stéatose hépatique – et certaines molécules thérapeutiques dont des antibiotiques. Qui plus est, à trop forte dose, il semble qu’il pourrait même être hautement toxique, c’est à dire provoquer des lésions et la destruction de cellules du foie.

Le directeur de l’étude, Igor Koturbash, précise que ces risques sont connus puisqu’ils sont clairement indiqués sur la notice de l’Epidiolex : « Quand on regarde la notice de l’Epidiolex, il est clairement écrit qu’il peut causer des dommages au foie. Il est précisé qu’il faut surveiller les niveaux d’enzymes du patient. Lors des essais cliniques, 5 à 20% des patients ont développé des niveaux d’enzymes élevés et certains ont dû être retirés des essais ».

La réaction du foie semble dépendre des patients, de leur condition et de la dose ingérée. Il semblerait, entre autres, que la prise de CBD soit contre-indiquée en cas d’Hépatite C : « Les patients atteints d’hépatite C qui utilisent du cannabis ont plus de cicatrices au foie que ceux qui n’en utilisent pas et leur maladie progresse plus rapidement. Quelque chose dans le cannabis pourrait augmenter la stéatose hépatique », explique Dr. Hardeep Singh, un gastro-entérologue californien. Ces résultats sont corroborés par d’autres études. Pourtant, dans le cas de la stéatose hépatique induite par excès d’alcool, le CBD semble avoir un effet positif.

PUBLICITE

Pour l’instant, aucune intoxication au CBD n’a jamais été rapportée chez l’homme et l’OMS considère que la molécule est sûre et sans risques d’abus. Qui plus est, la plupart des médicaments conventionnels endommagent également le foie. C’est aussi le cas de l’alcool. Cela ne devrait pas invalider son usage médical mais pose cependant un certain nombre de questions quant à son utilisation dans les produits de consommation courante et les limites maximales d’exposition.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0