Suivez-nous

Santé

Le cannabis médical va-t-il devenir une réalité en Nouvelle-Zélande ?

Cannabis en Nouvelle Zélande

Si les associations locales ont raison, le cannabis médical pourrait bientôt être plus facilement disponible en Nouvelle-Zélande. La section néo-zélandaise de NORML, une association mondiale pour la régulation du cannabis, note que « de toutes les conséquences négatives de la prohibition du cannabis, aucune n’est aussi tragique que le refus du cannabis médical pour des dizaines de milliers de patients qui pourraient bénéficier de son utilisation thérapeutique ».

PUBLICITE

Même si le Sativex est disponible depuis 2008 sur ordonnance pour les patients atteints de sclérose en plaque, son coût annuel pour un patient s’élève à près de 16 000 dollars et n’est absolument pas remboursé par le système de couverture santé. Le docteur Paul Wiedland déclare «  c’est beaucoup trop cher, entre 1200 et 1300 $ par mois, qui peut se le payer ? ».

Les lois sur le cannabis en Nouvelle Zélande

A cause de ce prix beaucoup trop élevé, les patients sont contraints de se fournir en cannabis illégal, assez facile à trouver dans le pays.  Un peu à l’image de la France, la police ne cherche qu’à entraver les trafics pour remonter jusqu’au grossiste ou au producteur.

La possession de cannabis peut entraîner une amende de 500$, alors que la production ou la vente de produit de cannabis est passible de 14 ans de prison en fonction des quantités saisies, les Néozélandais ne blaguent pas trop sur le sujet. Les cultivateurs sont quant à eux passibles d’une amende de 2000$ et de 2 ou 7 ans de prison en fonction des quantités cultivées.

Les Néo-Zélandais ont pourtant demandé à leur gouvernement de se pencher sur le sujet du cannabis médicinal. Alors qu’une enquête indépendante est demandée pour évaluer ce que pourrait amener les thérapies à base de cannabis, des voix s’élèvent contre le Ministre de la santé.  Peter Dunne serait accusé d’être «rigide et inflexible » sur d’éventuelles avancées médicales. Le docteur Wiedland le compare à une marionnette bloquée sur les stéréotypes des années 40. Pour lui la solution serait « des essais cliniques pour prouver les bienfaits de la plante sur le corps».

PUBLICITE

«De nouvelles recherches sont nécessaires pour prouver les bénéfices des soins à base de cannabis »

Le Ministre de la Santé Peter Dunne a réuni des spécialistes de la New Zealand Medical Association pour évaluer les possibilités de développement autour du cannabis. Les conclusions de cette étude a été d’approuver seulement l’usage de cannabis médicinal pour le traitement des patients malades de cancers et du VIH, et dont les réponses aux traitements traditionnels sont insuffisantes.

Un sondage publié en mars, réalisé auprès de 1750 Néo-Zélandais, rapporte que 72% des interrogés soutiennent le cannabis médical. Ce soutien traverse différents âge, sexe et appartenances politiques. Beaucoup de Kiwis semblent regarder vers les Etats-Unis et citent ces nouvelles lois comme un bon exemple pour le futur des lois NZ.

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0