Suivez-nous

Santé

Le cannabis peut-il aider à traiter l’asthme ?

Le cannabis peut-il aider à traiter l'asthme?

L’asthme est une maladie inflammatoire pulmonaire qui touche plus particulièrement les bronches. Lors d’une crise d’asthme, les bronches s’enflamment et se rétrécissent, ce qui empêche l’air de bien circuler dans les poumons. Conséquence immédiate : la personne a du mal de respirer.

PUBLICITE

Les symptômes de l’asthme sont les suivants : des difficultés dans la respiration et/ou un essoufflement, une toux grasse et une respiration sifflante. La crise d’asthme peut être due à une réaction allergique, au tabac, à un effort physique trop intense ou encore à la pollution. L’asthme est un trouble respiratoire chronique qui touche près de 300 millions de personnes dans le monde et 4 millions en France.

Si l’asthme n’est pas géré, la crise peut se révéler fatale. Il n’y a actuellement aucun remède pour la maladie mais seulement des traitements qui peuvent limiter au maximum les complications.

Cannabis et asthme

L’industrie médicale s’écharpe sur l’utilité du cannabis fumé pour les patients atteints d’asthme. Certaines études ont permis d’observer des personnes qui avaient déjà consommé du tabac auparavant et à qui on a administré de la fumée de cannabis.

Les résultats ont révélé les capacités du tétrahydrocannabinol (THC) à dilater les voies respiratoires et à réduire la toux. « La fumée du cannabis contrairement à celle de la cigarette, provoque une bronchodilatation (affaiblissement des muscles autour des bronches) plutôt qu’une bronchoconstriction (contraction des bronches au niveau des poumons) et ne provoque pas de dépression respiratoire centrale » note l’étude.

PUBLICITE

Inhalation de fumée peut en revanche produire tout l’inverse et provoquer une irritation au niveau de la gorge. Une autre étude montre que fumer du cannabis modérément quand on a de l’asthme peut améliorer le fonctionnement des poumons.

Logiquement, les effets bronchodilatateurs et analgésiques qui sont contenus dans le cannabis peuvent s’avérer utiles dans le traitement de l’asthme. Ils peuvent réduire la pression dans les poumons et agir directement sur les cellules nerveuses sensorielles de la douleur liée à l’asthme. En outre, les cannabinoïdes ont des propriétés anti-inflammatoires, montrant que le cannabis peut réduire l’inflammation des bronches de l’asthme.

Une autre étude publiée en 2014 décrit le prélévement sur 88 patients asthmatiques du tissu pulmonaire issu des bronches. Les scientifiques ont soumis ce tissu à une simulation dans un champ électrique afin de le contracter. Ils administrent ensuite du THC. Les scientifiques ont en conclut que le THC, par la stimulation du récepteur CB1, réduisait les contractions musculaires.

Attention toutefois aux raccourcis : ces études sont basées sur des doses de THC spécifiques, avec un protocole d’administration particulier. Il ne s’agit pas de fumer des gros joints en pensant soigner son asthme.

PUBLICITE

Du cannabis en vapo pour limiter les risques ?

Fumer un spliff est inefficace contre l’asthme, on l’a dit. La fumée issue de la combustion est nocive pour les poumons, encore plus pour une personne asthmatique. Pour limiter les risques, on préférera les edibles ou la vaporisation. A petite dose évidemment, car prendre de trop grosses bouffées même sur un vaporisateur être mauvais pour les poumons. Idem pour la température du vapo, une température basse est plus efficace.

Mehdi Bautier

Mehdi est étudiant en journalisme à l'IEJ. Passionné d'écriture, de musique et de culture, il compte se spécialiser dans le domaine de la presse écrite et de la rédaction web.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0