Suivez-nous
Kilogrammes.com

L’Afrique du Sud va accélérer la réglementation de son industrie du cannabis

Publié

le

Légalisation du cannabis en Afrique du Sud

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, veut accélérer la réglementation de l’industrie du cannabis en Afrique du Sud.

PUBLICITE

Le président a déclaré dans son discours sur l’état de la nation jeudi dernier que la production de chanvre et de cannabis pouvait créer 130 000 nouveaux emplois. La création d’un cadre réglementaire et politique pour l’industrie est désormais une priorité.

« Nous voulons exploiter cela », a-t-il déclaré. « Nous allons accélérer la politique et les réglementations relatives à l’utilisation du cannabis à des fins médicales, notamment dans la province du Cap-Oriental et au KwaZulu-Natal » pour que le cannabis réalise son « énorme » potentiel d’investissement et de création d’emplois.

Enfin mettre en place la légalisation du cannabis

Le projet de légalisation du cannabis doit également faire son chemin, alors qu’il est bloqué au Parlement depuis la fin 2020.

En 2017, la cour constitutionnelle d’Afrique du Sud a statué que le gouvernement ne pouvait pas empêcher les citoyens de cultiver et de consommer du cannabis à leur domicile. Cette décision a donné deux ans aux législateurs pour proposer une législation. Le projet de loi qui a abouti en 2020 a néanmoins été largement critiqué pour ses peines sévères et ses règles confuses.

PUBLICITE

Selon le projet de loi, les personnes qui consomment du cannabis en public peuvent être emprisonnées jusqu’à deux ans, et si elles le font devant des enfants, elles risquent quatre ans derrière les barreaux.

Le projet de loi supprimait les infractions mineures, mais ne précisait pas les mesures d’application de la loi. Il ne prévoiyait pas non plus de règles pour la commercialisation, ce qui a largement empêché le développement d’une industrie.

Le projet de loi profitait par ailleurs davantage aux personnes qui disposent d’un espace pour cultiver et consommer du cannabis en toute tranquillité, tandis que les sanctions sévères exerceraient une pression accrue sur les communautés pauvres et vulnérables.

En réponse à ce projet de loi impopulaire, le ministère sud-africain de l’agriculture, de la réforme agraire et du développement rural (DALRRD) a présenté l’été dernier un plan directeur pour le cannabis destiné à faire enfin décoller l’industrie.

PUBLICITE

Le plan crée un système d’enregistrement et de certification des semences, tout en tirant parti des connaissances traditionnelles pour soutenir la recherche et le développement. Il veut fournir un soutien technique et financier aux agriculteurs et développer le marché local tout en facilitant l’exportation pour les produits sud-africains. Il met également en œuvre des programmes d’éducation et de formation.

Le projet de loi est actuellement examiné par le parlement sud-africain.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !