Suivez-nous

Lifestyle

De l’absinthe infusée au cannabis

Absinthe au cannabis

L’absinthe était la boisson reine du XIXème siècle, consommée toutes les couches de la société en sont friandes. Abordable et très psychoactive selon les recettes, l’absinthe était appréciée par les artistes comme Van Gogh jusqu’aux ouvriers. On nomme absinthe aussi bien la fleur que l’alcool qu’on en tire. Surnommée « la fée verte », l’absinthe était à la base un élixir médicinal créé durant le XVIIIème siècle en Suisse. Cet attrait médicinal servait a la base comme slogan marketing : j’en bois et je me soigne. La recette s’est développée et s’est démocratisée à travers toute l’Europe, avec des consommations records à la fin du XIXème siècle.

PUBLICITE

L’absinthe est même venue déloger le vin. Plus abordable et plus puissante, pure ou coupée avec de l’eau comme le pastis, l’absinthe était servie pour tous les goûts. La production a été multipliée par 50 entre 1874 et 1910.

Mais l’alcool vert est très controversé ; son abus semble avoir des conséquences sur le système nerveux des consommateurs. Des composés comme la thuyone et la fenchone semblent affecter les personnes différemment des autres alcools. L’ absinthe est accusée de rendre fou et l’ancêtre de l’association de prévention en alcoologie et addictologie s’insurge. L’association reçoit le soutien des viticulteurs qui voient là l’occasion de couler le concurrent déloyal. Le 16 mars 1915, Raymond Poincaré interdit la production, la vente et la circulation d’absinthe.  Les distilleries se tourneront après la guerre vers la distillation du pastis. La fée verte fait son grand retour en 1988. L’absinthe est dorénavant légale tant qu’elle ne contient pas plus de 35g par litre de thuyone.

Un mix de cannabis et d’absinthe

Depuis une dizaine d’années, des sociétés européennes développent une marque d’absinthe avec des graines de cannabis. Le composé est simple : une recette classique à laquelle on ajoute des graines de cannabis dans la macération.

Malheureusement pour les petits curieux qui seraient attirés par le cannabis, il n’y a aucune trace de THC dans ces bouteilles, au même titre que la vodka au cannabis. En revanche, un fin arôme de cannabis infusé viendra taquiner vos papilles déjà enflammées par l’alcool. La couleur de la bouteille est trompeuse, l’absinthe naturelle étant teinté vert clair tendant vers le jaune, et non un vert franc. Le liquide monte à 70% d’alcool, on ne saurait trop vous recommander d’y aller avec la plus grande modération.

PUBLICITE

Les tchèques se sont fait de véritables spécialistes de l’absinthe au cannabis. La marque Euphoria 1bsinth  possède toute une gamme de « fée verte » infusée au cannabis. Il en existe également en Espagne avec la marque Rodniks qui distribue également au Portugal et en Angleterre. Les deux marques sont disponibles sur le net. Un youtubeur amateur a essayé. Apparemment, il n’a pas vraiment kiffé.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

L’Institut Supérieur de Cannabiculture (ISC) ouvre en octobre 2019

Institut Supérieur de cannabiculture

Désireux de vous former à la culture du chanvre ou du cannabis légal ? L’Institut Supérieur de Cannabiculture est la première formation européenne et francophone dédiée à la culture professionnelle du cannabis.

PUBLICITE

La plateforme de e-learning, réservée aux personnes majeures, entend proposer une expérience unique et interactive pour les futurs étudiants, allant de cours d’horticulture appliquée, de biologie végétale, mais également de droit, d’histoire, d’éthique et de macroéconomie, tout au long des 14 semaines de formation.

Voir la brochure de la formation

Les étudiants pourront s’exercer sur des variétés de chanvre légales pour se faire la main avant d’intégrer des stages chez les partenaires européens de l’Institut. Leur engagement est d’accompagner chaque étudiant vers son projet professionnel ou entrepreneurial et de devenir incontournable dans l’industrie.

L’équipe pédagogique de l’ISC

L’équipe pédagogique de l’ISC sera, entre autres, composée de Johann Chaumont, Ingénieur Agronome, Maître Ingrid Metton, Avocate au barreau de Paris, Docteur Jean-Christophe Breitler, Docteur en Biologie végétale, Jouany Chatoux patron de la ferme bio de Pigerolles et ardent défenseur de l’expérimentation en Creuse d’une production de cannabis thérapeutique.

PUBLICITE

Au-delà du socle de compétences scientifiques et techniques enseignées, L’institut Supérieur de Cannabiculture veut construire un réseau d’avant-garde dans lequel s’insèrent les professionnels et entrepreneurs formés.

Plusieurs formations sont proposées, à des tarifs allant de 199€ à 3750€.

Vous pouvez retrouver plus d’infos sur l’ISC sur leur site Internet.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0