Suivez-nous

Étude : Les vaches nourries au chanvre sont plus détendues

Publié

le

Vaches détendues par le chanvre

C’est une étude scientifique qui pourrait prêter à sourire. Mais elle est extrêmement sérieuse ! Selon des chercheurs américains, les vaches nourries avec du chanvre fortement dosé en acide cannabidiolique (CBDA) sont moins stressées qu’avec une alimentation normale. Leurs résultats sont publiés dans Scientific Reports. Cette étude a fait l’objet d’une relecture par des pairs, et est financée par le gouvernement américain, via le département de l’Agriculture.

PUBLICITE

Le CBDA est une molécule présente en abondance dans les plants de chanvre. Elle se dégrade ensuite pour devenir du CBD, par un procédé appelé décarboxylation.

« Nous pourrions bien avoir trouvé un moyen plus naturel de réduire le stress chez les vaches. Et nous ne sommes qu’au tout début des points positifs du chanvre », se réjouit Mike Kleinhenz, responsable de l’étude, auprès de KMUW. Pour lui, il est important de réduire le stress chez ces animaux, notamment pour le transport ou la séparation de leur mère.

Les vaches nourries au chanvre s’allongent plus souvent

Pour arriver à cette conclusion, Kleinhenz et ses collègues de l’université du Kansas ont observé 16 vaches. Elles étaient de race Holstein, la reine des vaches laitières. Ils ont séparé les ruminants en deux groupes de huit. Dans le premier groupe, les bêtes recevaient « 25 grammes de chanvre industriel mixé dans 200g de céréales, une fois par jour pendant 14 jours, pour viser une dose journalière de 5,5mg/kg de CBDA ». L’autre groupe de 8 vaches était un groupe de contrôle, c’est-à-dire avec un placébo pour pouvoir comparer.

Conclusion : les vaches qui reçoivent du chanvre s’allongent plus souvent (14,1 heures par jour) que leurs camarades (13,4 heures). C’est le signe qu’elles sont plus détendues. Aussi, les taux de cortisol (l’hormone du stress) sont plus bas chez les animaux nourris avec du CBDA. Enfin, les vaches du premier groupe connaissent une baisse de la prostaglandine E2,, l’acide responsable des inflammations. Celles du second groupe ont, au contraire, une augmentation de cette molécule.

PUBLICITE

« Ces résultats suggèrent que nourrir les vaches avec un taux élevé de CBDA pendant quatorze jours accentue un comportement allongé, et fait baisser les biomarqueurs de stress et inflammatoire chez les vaches », concluent les scientifiques dans leur article.

Reste une inconnue avant de nourrir massivement les vaches au chanvre : la loi. Même si la Farm Bill autorise le chanvre depuis 2018, les autorités américaines doivent l’autoriser comme nourriture pour le bétail.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !