Uruguay : l’industrie du cannabis se développe à pas de géants et le gouvernement veut y prendre part

uruguay cannabis

Une entreprise espagnole va collaborer avec l’Institut National d’Investigation Agricole d’Uruguay (Inia) pour développer des variétés de cannabis adaptées au climat du pays et destinées à un usage médicinal. Le projet correspond à un investissement de 100 000$ et permettra au gouvernement d’avoir à disposition des génétiques adaptées pour une future production. L’industrie du cannabis est en plein boom en Uruguay et le gouvernement veut vraisemblablement tirer son épingle du jeu.

PUBLICITE

Une collaboration privé-public

L’entreprise espagnole Innova Life et l’Inia travailleront ensemble pendant deux ans. Le vice-président d’Innova Life, Marcelo Cabrera, explique : « nous cherchons ici en Uruguay à développer, en partenariat avec Inia, trois variétés de chanvre industriel pour des applications et des usages médicaux. Il nous faut acclimater et établir trois variétés (…) qui soient riches en CBD » . Avant de passer à l’étape de production, l’entreprise espagnole devra établir et enregistrer les variétés de cannabis qu’elle utilisera pour ses croisements. Ensuite, elle pourra commencer l’étape de breeding et les premiers cycles de production.

Selon José Luis Repetto, président de l’Inia, des résultats concluants seront sûrement atteints d’ici deux ans. « Cette date va rester dans les anales comme les premiers travaux que l’Uruguay, un pays qui a été à l’avant-garde de la réglementation du cannabis au niveau mondial, fait, avec peu être un peu de retard (…) sur une des propriétés les plus recherchées du cannabis qui sont ses possibles bénéfices sur la santé humaine » affirme-t-il. L’objectif du projet est d’intégrer une production de cannabis médical dans l’agriculture de l’Uruguay.

L’Uruguay a déjà du mal à subvenir à la demande de cannabis récréatif qui explose : le nombre de consommateurs enregistrés pour l’achat de cannabis en pharmacie a été multiplié par plus de six depuis le début des ventes en 2017. Le gouvernement doit d’ailleurs bientôt désigner de nouveaux producteurs.

Les ventes de cannabis médical en pharmacie ont été autorisées en même temps que les ventes de cannabis récréatif mais, jusqu’ici, seul un produit a été habilité, l’Epifractan. C’est une huile de cannabis qui coûte 70$ la bouteille et ne contient que 2% de CBD. Le médicament a été approuvé en Suisse et il est produit par un laboratoire local à partir de cannabis importé.

L’Uruguay attire les investissements étrangers

José Luis Repetto reconnait que le projet a un intérêt économique, il parle d’une « source de revenus distincte et intéressante ». Cette volonté politique d’attirer les investissements étrangers a été soulignée déjà en octobre dernier lorsque l’Institut de Régulation et de Contrôle du Cannabis (IRCCA) et l’agence Uruguay XXI – dont la mission est d’attirer les investissements étrangers et de garantir la compétitivité des entreprises uruguayennes – ont signé un accord pour faciliter l’accès au marché uruguayen des entreprises désireuses d’investir dans le cannabis. Ces projets concernent aussi bien la culture, que l’industrie ou la recherche.

Depuis la légalisation en 2013, le gouvernement a déjà habilité 17 entreprises et cinq instances académiques à développer des activités dans le secteur du cannabis que ce soit pour du chanvre industriel ou du cannabis psychoactif, pour des applications industrielles, cosmétiques ou médicales. Pour Juan Andrés Roballo, le secrétaire du président de la République « la loi de régulation a également généré une grande opportunité pour le développement d’un ample complexe agro-industriel qui lie l’innovation et la recherche ». En effet,  l’Uruguay connait en ce moment une explosion d’investissements et de projets liés au cannabis.

Outre les projets déjà acceptés, une vingtaine d’autres projets sont en développement ou en cours d’acceptation. Ils représentent au total plus de 70 millions de dollars d’investissements. La plupart concernent du CBD pour un usage médicinal. Une chambre des entreprises de cannabis médical (cecam) a même été créée en octobre dernier par 14 entreprises. Elle comptabilise aujourd’hui 60% des entreprises du secteur. Inscrit sur l’invitation à l’inauguration on peut lire : « L’Uruguay face à une opportunité historique : le développement d’un secteur centré sur la santé et la qualité de vie des personnes, avec un fort potentiel d’investissements, la création d’emplois, l’exportation et la recherche scientifique ».

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Business

Articles liés

Derniers articles

william dib anvisa bresil cannabis
Brésil : les autorités sanitaires veulent réguler la production de cannabis médical
coffee shop cannabis
Pays-Bas : l’expérimentation de culture légale de cannabis se fera sans les principales villes du pays
Edouard Philippe prépare-t-il la dépénalisation du cannabis en France ?
edibles canada cannabis
Canada : les régulations pour les edibles, topiques et concentrés sont prêtes
Hemp Expo Luxembourg
Hemp Expo Luxembourg : les 6 et 7 juillet 2019
zimbabwe cannabis
Zimbabwe : une prison obtient l’accord du gouvernement pour cultiver du cannabis

Laisser un commentaire